Tournoi des 6 Nations : Le bilan de l'édition 2017

  • Tournoi des 6 Nations : Le bilan de l'édition 2017
    Tournoi des 6 Nations : Le bilan de l'édition 2017
Publié le , mis à jour

Sans grande surprise, l’Angleterre termine à la première place de ce Tournoi, devant l’Irlande et la France qui complètent le podium. Midi Olympique vous propose le bilan de ce Tournoi des 6 Nations.

Angleterre : Le champion métronomique

Les Anglais conservent leur titre dans le Tournoi. Pourtant, ils ne rééditeront pas leur Grand Chelem de 2016. La faute à une défaite en Irlande lors de la dernière journée. Plus encore, l'équipe d'Eddie Jones ne battra pas le record mondial de victoire consécutive. Pourtant, elle s'était donnée les moyens de réaliser l'exploit. Malgré un match compliqué face à la France, les coéquipiers de Dylan Hartley étaient parvenus à s'imposer dans les dernières minutes (19-16). Rebelotte face au Pays de Galles où jamais l'invincibilité anglaise n'avait été autant chahutée. Mais dans les dix dernières minutes, le banc albion faisait une nouvelle fois la différence. Face à l'Italie inspirée en première mi-temps, l'Angleterre assurait l'essentiel avec un bonus offensif (36-15), avant un véritable festival face à l'Écosse (61-21). Une victoire fleuve qui lui permettait d'égaler le record des All Black (18 victoires consécutives). À Dublin, les partenaires d'Hartley n'ont jamais réussi à trouver l'allant offensif qu'ils ont dégagé sur l'ensemble du Tournoi. Le banc n'a pas non plus réussi à faire la différence. Et c'est d'une courte tête que les Anglais s'inclinent 13 à 9. La bande à Eddie Jones ne surpassera pas la Nouvelle-Zélande de Steve Hansen. Toutefois, elle s'est imposée une nouvelle fois comme la référence en Europe. Son jeu offensif parfaitement maîtrisé et exécuté l'a une nouvelle fois emmenée vers les sommets.

Les meilleurs : Hartley, Cole, Launchburry, Itoje, Farrell, Daly, Joseph

Classement : 1er 19 points

Irlande : Le trèfle, briseur de rêve

Il y a eu du bon et du moins bon dans ce Tournoi pour l'Irlande. Pourtant, on retiendra que le Trèfle s'est une nouvelle fois muée en briseur de série. Après la Nouvelle-Zélande en novembre, il a stoppé la série anglaise également à 18 victoires. Une courte victoire qui lui permet de terminer deuxième du Tournoi. Une place digne de son quatrième rang mondial. Les hommes de Joe Schmidt avaient mal démarré le 6 Nations avec un revers en Écosse (27-22), au cours d'un match où ils étaient revenus dans la partie avant de se faire coiffer en fin de match. En Italie, les coéquipers de Rory Best avaient rectifé le tir avec pas moins de neuf essais au compteur. Un succès bonifié par la victoire lors de la troisième journée face à la France. Sans être particulièrement flamboyant en attaque, l'Irlande avait muselé les Bleus grâce à la parfaite maîtrise de sa charnière Murray-Sexton. Face au Pays de Galles, l'Irlande n'a jamais réussi à se sortir de la défense aggressive du XV du Poireau. Cette deuxième défaite en quatre matchs avaient privé les joueurs de Joe Schmidt d'une finale pour la première face aux Anglais. Ces mêmes Anglais qu'ils battront lors de la dernière journée. Acte final d'un tournoi plutôt réussi.

Les meilleurs : McGrath, Best, Furlong, Ryan, CJ Stander, Murray, Sexton

Classement : 2eme 14 points

France : Une laborieuse troisième place

Défaites encourageantes, victoires pas satisfaisantes, difficile de qualifier les matchs de l’équipe de France dans ce Tournoi des 6 Nations. Après cette courte défaite en Angleterre (19-16), où les Français ont rivalisé jusqu’à la soixantième minute, tous les espoirs étaient permis. On croyait alors que le XV de France avait retrouvé de sa superbe. Et en fait pas tant que ça. Vient ensuite cette victoire poussive à domicile face à l’Écosse et ce non-match en Irlande, deux matchs qui anéantissaient les espoirs, entrevus lors du premier match. Vexés, les Français ont profité du déplacement à Rome (annoncé compliqué), pour se relancer dans ce Tournoi 2017, qui n’avait plus de véritable enjeu pour les tricolores. Mais la dernière victoire, obtenue à la 100e minute face au pays de Galles, permettait aux Bleus de terminer à la troisième place de ce 6 Nations, derrière l’Angleterre et l’Irlande, les deux équipes qui ont fait tomber la France. La logique est donc plus ou moins respectée pour la France, qui aurait pu clore le Tournoi à la cinquième place, en cas de défaite face au XV du Poireau. Un exercice 2017 mitigé, mais qui se finit sur une bonne note.

Les meilleurs : Slimani, Guirado, Gourdon, Picamoles, Serin, Lopez, Lamerat

Classement : 3eme 14 points

Ecosse : Le XV du chardon retrouve du piquant

Au sortir d’une tournée d’automne convaincante, les Ecossais abordaient le tournoi des VI nations 2017 en confiance. Fidèles à leur principe d’équipe joueuse, ceux que Marc Lièvremont surnommait les « Black du Nord » ont réussi leur compétition. Au terme d’un match d’une grande intensité les Calédoniens ont décroché une surprenante victoire face à leurs cousins celtes (27-22) en ouverture du tournoi. Une défaite frustrante au Stade de France (22-16), qui laisse des traces avec la blessure du capitaine Greig Laidlaw. Nombreux pensaient les Ecossais voués a rentrer dans le rang avec la perte de leur chef d’orchestre. C’était bien mal connaître les ressources des hommes de Vern Cotter . Dans leur entre de Murrayfield le XV du Chardon met fin à dix années de disette contre le XV du Poireau. Après ce qui restera un des plus beau match du tournoi 2017 l’Ecosse renverse 29-13 le Pays de Galle. La fin du tournoi ? Une déroute (61-21) en Angleterre, avant de finir en beauté (29-0) contre les Italiens. Avec 3 victoires à son compteur Vern Cotter s’offre une belle sortie. Avant de rejoindre Montpellier la saison prochaine, le manager néo-zélandais aura ressuscité et marqué de son empreinte le rugby écossais.

Les meilleurs : Hogg, Seymour, Russell, J.Gray

Classement : 4ème 14 points

Pays de Galles : Un tournoi frustrant

Des individualités en pagaille, un collectif huilé, une défense redoutable et pourtant les Gallois terminent 5ème et avant dernier du tournoi 2017. La faute à 3 défaites cruelles. La première contre les anglais à domicile. Ils pensaient être ceux qui feraient tomber le XV de la Rose. Ils y ont cru à juste titre jusqu’a cette fatidique 76ème minute. Jonathan Davies ne trouve pas la touche depuis son en-but, Elliot Daly endosse le rôle de bourreau. Résultat ? Une défaite sur le file 21-16. Deuxième déplacement et deuxième défaite. Sur les terres de William Wallace, les hommes de Rob Howley n’ont rien pu faire face à la détermination des Ecossais (29-13). Cerise sur le gâteau, la défaite au bout du suspense sur la pelouse de Saint-Denis (20-18). Les gallois pourront regretter longtemps de ne pas avoir sur gérer leur fin de match. Seul satisfaction pour les coéquipiers de Alun Wyn Jones, la vicrtoire 22-9 contre l’Irlande. Un match qui illustre parfaitement le potentiel offensif et défensif des diables rouges.

Les meilleurs : Webb, L.Williams, North, S.Williams, Tipuric, Moriarty, Warburton, A Wyn Jones.

Classement : 5ème 10points

Italie : Des manques à la pelle

Avec l’arrivée de Conor O’Shea à sa tête, l’Italie espérait sûrement mieux que la dernière place du Tournoi, accompagnée de la tant redoutée cuillère de bois. Pire, les partenaires de Sergio Parisse ne seront pas parvenus à décrocher le moindre point, malgré l’instauration des points de bonus pour cette édition. Pourtant, les Transalpins avaient l’avantage de recevoir lors des deux premières journée au Stadio Olympico. Deux réceptions soldées par des défaites. D’abord face aux Irlandais (7-33) puis contre le pays de Galles de Sam Warberton (10-63). On se disait alors que les Italiens étaient condamnés à la sixième place et pourtant. Piqués au vif après l’énième relance du débat sur leur légitimité dans ce Tournoi, les partenaires de Sergio Parisse ont fièrement relevé la tête à Twickenham, face à des Anglais qui auront mis près d’une heure à creuser l’écart. Malheureusement, cette belle performance en Angleterre n’aura été qu’une étincelle dans un Tournoi complètement manqué. La Squadra s’incline un nouvelle fois lourdement à domicile face à la France (18-40) puis repart fanny de Murrayfield (29-0), dans le dernier match du Tournoi des Six Nations. Mais les Italiens avaient-ils les moyens de faire mieux ?

Les meilleurs : Padovani, Venditti, Parisse, Mbanda, Fuser

Classement : 6eme 0 point

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?