Oyonnax en Patron

  • Oyonnax en Patron
    Oyonnax en Patron
Publié le , mis à jour

Dans ce match entre gros bras du Pro D2, les Oyomen ont remporté le bras de fer, dans une partie acharnée.

Le résumé du match :

Quelle sensation ! Ce match était annoncé comme étant le choc de ce championnat de Pro D2 et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il aura tenu toutes ses promesses. Pourtant, les Agenais auront bien eu du mal à exister dans cette première période que les Oyomen ont dominé de la tête et des épaules. Si ce sont les Lot-et-Garonnais qui ouvraient le score par l'intermédiaire de leur numéro 9 Clément Darbo, ce sont les rouge et noir qui franchissaient l'en-but les premiers, par Alaska Taufa, dès la 9e minute. Le talonneur Benjamin Géledan et l'ouvreur Benjamin Botica lui emboitaient d'ailleurs le pas, pour faire virer leur équipe en tête à la pause (6-21). Les joueurs de l'Ain avaient même le bonus offensif à ce moment là de la rencontre. Mais les hommes de Mathieu Blin revenaient avec d'autres intentions. La deuxième mi-temps était outrageusement dominée par le SUALG qui ne laissait quasiment aucune miette a leurs adversaires du jour, si ce n'est cet essai de Dug Codjo, survenu au meilleur moment pour les Oyonnaxiens, au plus mal dans cette seconde période. Arqueboutés en défense, les partenaires de Jamie Cudmore pliaient mais ne rompaient pas, en témoigne cette dernière action entreprise par les Agenais, où les visiteurs acceptaient de subir pour mieux réagir. Cette réaction, elle est signée Maurie Fa'asavalu, auteur du dernier grattage salvateur, qui délivrait les Hauts-Bugistes et refroidissait définitivement Armandie.

 

Le fait du match : La deuxième mi-temps agenaise

Revigorés malgré les 15 points qui les séparaient d'Oyonnax, les Agenais réalisaient une deuxième mi-temps très solide dans tous les secteurs du jeu. Grace à ce bel état d'esprit, les partenaires d'Antoine Erbani viraient même en tête à l'heure de jeu, suite à un magnifique essai où tous les joueurs ont touché le ballon. Malgré tout, le réveil était trop tardif pour des Agenais complètement dépassés lors du première acte.

 

L'essai du match : L'essai de Dug Codjo

Les Oyomens sont dépassés dans tous les secteurs du jeu et en inferiorité numérique. Les Agenais mènent au tableau d'affichage et ne semblent pas disposés à relâcher la pression. Mais suite à un en-avant des Lot-et-Garonnais, Ma'afu jouait l'avantage et perçait plein axe. Deux temps de jeu plus tard, l'ailier rouge et noir s'infiltrait dans l'en-but en force pour faire virer Oyonnax en tête à 10 minutes du terme.

 

Le joueur : Silvère Tian

Agressif, relanceur, puissant et malin, l'arrière oyonnaxien avait surement à cœur d’effectuer une belle performance devant son ancien public d'Armandie. Auteur de la première brèche du match avec une relance de ses 22m, l'international ivoirien a montré que ses dirigeants avaient raison de lui donner une deuxième chance après sa suspension. Dans ce match, il a été un des grands artisants de la victoire des siens.

 

Les meilleurs :

Nakosi, Béthune, Erbani pour Agen

 

Tian, Hall, Taufa, Cudmore, Sobela

par Tom Monaci

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?