Un château en espagne

  • Un château en espagne
    Un château en espagne
Publié le

Loin des regards, dans le secret de la province de Valence, les Clermontois se sont retrouvés pour un stage axé sur leur jeu, pour préparer au mieux les échéances à venir...

C’est peu dire qu’à Clermont, à défaut de maîtriser (pour l’heure) la culture de la gagne, on cultive celle de l’excellence. Ainsi, après un Tournoi qui l’a encore vue être le plus gros fournisseur de l’équipe de France, l’ASMCA a dressé un bilan mitigé de la période de doublons. Il y aurait pourtant de quoi sourire : avec 12 points remportés sur 25 possibles (2 victoires, 1 nul, 2 défaites), les Asémistes ont conservé leur place dans le duo de tête. Le truc ? C’est que les coéquipiers de Morgan Parra n’ont pas oublié que l’an dernier, les Auvergnats avaient réussi au prix d’un sans-faute (5 victoires et 23 points pris sur 25 possibles) à conserver la tête du Top 14. Cette année, l’ovni rochelais est en effet parvenu à reléguer Clermont à huit points (grâce notamment à trois victoires obtenues à Toulon, à Toulouse et au Racing), avec un concurrent nommé… Montpellier bien décidé à coller aux basques des Auvergnats. De quoi donc inciter Franck Azéma à proposer à ses hommes un tout autre menu pour leur deuxième stage post-Tournoi en Espagne, dans le cadre pourtant enchanteur d’Oliva, au bord de la mer des Baléares, à une cinquantaine de kilomètres de Valence et Alicante…

 

Quelle surprise cette saison ?

En effet, l’an dernier, l’angle du séjour avait surtout été placé sur la cohésion, loin de l’environnement traditionnel. Cette année en revanche, un seul mot d’ordre : rugby, rugby, rugby! « L’an dernier, on était sorti ensemble, on avait beaucoup discuté autour d’une bière et il n’y avait pas eu beaucoup de ballons, confiait avant le grand départ le manager Franck Azéma. Là, il y a deux grosses échéances devant nous et ce stage est entièrement tourné sur notre jeu et la préparation des matchs contre le Racing et Toulon. Nous sommes plus concentrés sur la révision de nos systèmes et le réglage de tous les détails que nous pouvons et devrons maîtriser. Tous les garçons doivent, durant cette semaine, retrouver la précision dans chaque mouvement collectif. Tout le monde doit parfaitement savoir quel est son rôle dans chacun de nos systèmes. C’est cela qui fera la différence dans les semaines et mois à venir…»

Un travail déjà en partie entrepris avant Pau, qui avait d’ailleurs permis aux trois-quarts d’inscrire trois essais de toute beauté en première main, et de tester de nouvelles combinaisons. Et dont on ne serait pas étonné qu’il se prolonge cette semaine, de manière à permettre aux Clermontois, cloîtrés loin des regards dans leur château en Espagne, de réserver quelques surprises à leurs adversaires. C’est en effet pendant ce stage, l’an dernier, que les Clermontois avaient mis au point le fameux «ruck fantôme » qui avait tant perturbé le Racing. Alors, quelles surprises nous seront-elles réservées cette année ? Il faudra, probablement, attendre le quart de finale européen contre Toulon pour le savoir… 

 

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?