Montauban se relance

  • Montauban se relance
    Montauban se relance
Publié le , mis à jour

Grâce à une première periode bien maîtrisée, l'USM s'impose 20 à 6 face à Carcassonne. Les Montalbanais se replacent dans la course au top 5.

Le match

Que d'eau aurait dit Patrice de MacMahon. Pourtant sous le crachin de Sapiac Montauban ce sont les locaux qui prenaient les devants grâce à sa domination en mêlée. Thomas Fortunel se chargeait de convertir la pénalité offerte à l'USM. Antoine Lescalmel pour l'USC répondait du tac au tac. Les partenaires de Mickaël Ladhuie sont montés en puissance dans la première mi-temps. Une domination qui a coïncidé avec une multiplication des fautes côté audois. Une indiscipline symbolisée par le carton jaune de Tuilagi. Une exclusion temporaire qui a coûté cher à Carcassonne. L'équipe de Mathieu Cidre a encaissé deux essais par l'intermédiaire de Jérôme Bosviel et Thomas Fortunel pendant leur dix minutes en infériorité numérique. A la mi-temps, le score était de 20 à 6. La seconde mi-temps fut plaisante mais brouillonne. Carcassonne a remis la marche avant mais n'a jamais réussi à concrétiser ses occasions, alors qu'elle a largement dominé la statistique de possession de ballon. La faute à une défense des Montalbanais qui a parfaitement géré son temps faible. Aucun point ne sera marqué en seconde mi-temps. Montauban s'impose mais sans le bonus offensif. Les Tarn-et-Garonnais restent sixièmes mais reviennent à deux points de Mont-de-Marsan vaincu à Soyaux-Angoulême.

Les joueurs du match : Fortunel/ Bosviel

Les deux ouvreurs ont porté Montauban tout au long de la partie. Ce fut le rôle de Fortunel en première mi-temps. Il était récompensé par un essai après avoir cassé deux plaquages dans les 22m adverses. Bosviel a été l'auteur d'une rentrée tonitruante. Trois minutes en première mi-temps suite au protocole commotion de Fortunel qui lui ont permis d'inscrire un essai. Rentrée à la pause, Jérôme Bosviel a été auteur d'une grosse seconde période alors que son équipe était dominée. Il a abattu un très gros travail défensif. Surtout son énorme jeu à pied a permis à Montauban de nombreuses fois de son camp. Une seconde période pleine.

Le fait du match : le crachin montalbanais

La pluie a forcément eu son incidence sur le match. Les deux équipes ont beaucoup usé du pied. Les actions qu'elles ont développées se sont souvent terminées sur des en avants. Les conditions ont néanmoins souri aux Montalbanais, dominateurs en mêlée fermée et en puissance. Ces groupés pénétrants lui ont également permis de développer de belles actions et d'inscrire deux essais.

Le tournant du match: le carton jaune de Tuilagi

Alors qu'on joue la 18ème minute, Tuilagi est l'auteur d'un plaquage très dangereux sur Thomas Fortunel. Le troisième ligne de Carcassonne reçoit un carton jaune qui aurait pu se transformer en rouge tant l'ouvreur montalbanais a été secoué. Il est d'ailleurs remplacé sur protocole commotion par Jérôme Bosviel. Ce même Bosviel qui une minute plus tard inscrivait le premier essai de l'USM, résultat de la domination de son équipe en conquête. Trois minutes en première mi-temps pour Bosviel mais un essai déterminant qui a mis Montauban sur les rails de la victoire.

Le chiffre: 0

0 comme le nombre de point inscrit en seconde mi-temps.

Les meilleurs :

Engelbrecht, Fortunel, Bosviel, Sayerse, Ascarel ; Koffi, Tuilagi, Tagotago

 

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?