Victoire bonifiée pour Aurillac

  • Victoire bonifiée pour Aurillac
    Victoire bonifiée pour Aurillac
Publié le , mis à jour

Dans un match à sens unique Aurillac s'impose contre Bourgoin avec le bonus offensif

Le match : Sens unique

Les Aurillacois ont fait le job face à Bourgoin, et avec le bonus offensif s'il vous plaît, pour un 40-14 sans conteste. De match, il n'y en a quasiment pas eu. Contre le vent en première mi-temps, les Aurillacois ont pourtant mis la main sur le ballon pour ne plus le lâcher. À la moindre action d'envergure, les Aurillacois filaient presque à chaque fois à Dame. Jack McPhee ouvrait le bal dès la 5', avant que Maninoa (14' et 21') puis Sharikadze (31') ne remplisse la valise d'essais pour la première période. Un match étonnement mou pourtant, sans vie presque avec la partie rendu trop facile aux Aurillacois par des Berjaliens éteints. Heureusement, la sirène a sorti les Isérois de leur torpeur pour un joli par-dessus de Bouillot dans l'en-but aurillacois. Puyo était le plus rapide pour aplatir. Au retour des vestiaires, les Aurillacois poursuivent leur domination. Hézard ira sous les perches à la 53' avant qu'Aurillac ne laisse passer une paire d'occasions d'alourdir la marque. Sur un contre monstrueux de Bouet de 100 mètres, le CSBJ réduira bien la marque (63'), avant que la mêlée aurillacoise ne valide sa domination sur un essai de pénalité (72'). La fin de match sera quelque peu tendue dans ce deuxième acte moins enlevé que le premier.

L'essai du match : Rémy Bouet

Au nombre d'essais, Aurillac l'a pourtant emporté 6 à 2. Mais on va retenir l'essai de 100 mètres de Rémy Bouet. Sur une action aurillacoise près de la ligne d'en-but adverse, la ballon sort on ne sait top comment côté berjalien. Bouet joue alors du pied et s'offre un duel de 80 mètres avec Petitjean. L'arrière du CSBJ prendra finalement le dessus sur l'ouvreur aurillacois (63').

L'homme du match : Jack McPhee

L'arrière néo-zélandais d'Aurillac retrouve petit à petit toute ses sensations. Il est l'homme du match car c'est lui qui finalise le premier mouvement d'envergure du Saca par un essai (5'). Ensuite, son jeu long au pied a permis d'occuper impeccablement le camp adverse. Enfin, sa disponibilité et ses prises d'intervalles font un bien fou.

 

Par Jean-Marc Authié

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?