Bordeaux s'offre le droit de rêver

  • Bordeaux s'offre le droit de rêver
    Bordeaux s'offre le droit de rêver
Publié le

L'Union Bordeaux Bègles s'offre le droit de rêver à une qualification après être venu à bout du Stade Toulousain 20-11 notamment grâce à une deuxième mi-temps bien plus aboutie.

Résumé 

Le début de match à sens unique en faveur de Toulouse est ponctué par essai de Médard (8-0, 9ème). Puis le réveil bordelais intervient seulement après 10 minutes de jeu. Mais comme à l’image de leur saison les Girondins enchaînaient les temps de jeux sans parvenir à franchir. Handicapé par un déchet technique rédhibitoire. Madigan volontaire et entreprenant était trop imprécis et brouillon pour faire pencher la balance. Face à l’entêtement des Bordelais à jouer, la défense toulousaine se mettait de plus en plus à la faute mais l'ouvreur irlandais échouait inlassablement face aux perches. Les joueurs de Jaques Brunel rendaient trop de ballons au pied, faute de pouvoir les utiliser à bon escient et à la mi-temps le Stade Toulousain sans être transcendant menait 8-3.  Le second acte débutait comme le premier s’est terminé à une différence près que Bordeaux était beaucoup plus précis et tranchant. Les Toulousains commettaient énormément de fautes que Baptiste Serin n’oubliait pas de convertir. Petit à petit Bordeaux refaisait son retard et passait même devant grâce à la botte de son demi de mêlée international. L’UBB prenait clairement le dessus sur son adversaire et enfonçait le clou à quelques minutes du terme. Tauleigne s’échappait dans l’axe d’un ruck, remisait intérieur pour Yann Lesgourges (75ème) qui terminait d’enterrer les espoirs de qualifications des Toulousains. Score final 20-11, l’UBB renouait avec le gout de la victoire après s’être réveillé en seconde période.

 

Fait du match : le coaching bordelais

Avec un banc de classe internationale (Avei, Kitshof, Serin), des jeunes prometteurs comme Tauleigne, Bordeaux avait des arguments de côté pour prendre le dessus sur Toulouse. La rentrée des quatre cités à l’heure de jeu à apporté le plus qu’il manquait aux locaux pour concrétiser ses temps forts et prendre l’avantage sur son adversaire du jour.

 

L’essai du match : Lesgourges à la 75ème

À hauteur de la ligne médiane, Marco Tauleigne lève la tête et file dans l’axe du ruck laissé innocupé par les Toulousains. Il ne lui reste plus qu’a jouer un trois contre un d’école face à Perez. Le jeune troisième ligne choisit de remettre à l’interieur pour son numéro 9. Yann Lesgourges n’a plus qu'à aplatir l’essai de la victoire pour son équipe.

 

Les meilleurs : à l' UBB : Lesgourgues, Tauleigne, Serin, Dubié, Maynadier.

À Toulouse : Bézy, Huget, Cros, Médard.

 

par Félix Comane

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?