Afa Amosa : « On ne va pas en Ecosse pour faire du tourisme »

  • Afa Amosa : « On ne va pas en Ecosse pour faire du tourisme »
    Afa Amosa : « On ne va pas en Ecosse pour faire du tourisme »
Publié le

Le troisième ligne rochelais, Afa Amosa, s'est exprimé quant à la future échéance du club maritime en terres écossaises. Un déplacement duquel les Rochelais ne comptent pas rentrer les mains vides. 

Arrivé en tant que joker médical l'année dernière au sein de l'effectif rochelais, Afa Amosa a connu une saison en dents de scie. Après une blessure à la main, il y a un peu plus d'un mois, le troisième ligne de 26 ans a refoulé les terrains de Top 14 la semaine dernière face à Pau et a inscrit l'essai dans les dernières minutes : « J'étais nerveux lors de ma reprise à Pau, car cela faisait quatre semaines que je n'avais pas joué. Mais après 5 minutes de jeu, j'avais retrouvé la confiance et j'étais très content d'être revenu. D'autant plus que mon essai a été important, pour moi et pour l'équipe. A vrai dire je n'avais pas vu la ligne au début et lorsque je l'ai aperçu, j'étais très heureux. »

Dorénavant, Afa Amosa est concentré sur le quart de finale de Challenge Cup de vendredi soir. Les objectifs sont bien clairs : « C'est ma première fois en Ecosse mais ça ne sera pas pour faire du tourisme car ce match est très important pour l'équipe. » En effet, cette rencontre sera le premier match de phase finale pour le Stade Rochelais depuis trois ans : « Ce match sera une bonne préparation pour l'équipe. La mentalité change pour préparer un match comme un quart de finale. Mentalement et physiquement, nous allons devoir être bien focalisé sur l'objectif. »

Et l'objectif c’est une demi-finale à la maison, dans l'antre de Deflandre. Mais avant d'y penser, il va falloir être au-dessus des Ecossais de l'équipe d'Edimbourg : « Je ne connais pas beaucoup cette équipe pour être honnête. Je suppose que c'est une bonne équipe puisqu'ils se retrouvent en quart de finale face à nous. Ce dont je me suis aperçu dans les vidéos, c'est que c'était une équipe qui jouait beaucoup et qu'ils ont un très gros pack d'avants. » Passé par l'Espagne dans le club de Guernica, par le Pro D2 avec Colomiers pendant deux ans, le troisième ligne se retrouve aujourd'hui à jouer un quart de finale de Challenge Cup avec le Stade Rochelais, leader en championnat : « Je suis content du chemin parcouru, mais forcément j'en attends plus... notamment au niveau international ».  Confidence pour confidence, Afa Amosa rêve d'intégrer l'équipe des Samoa... même si aucun contact n'est établi à l'heure d'aujourd'hui : « Je ne les connais pas à vrai dire(rires), j'attends... »

par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?