Exploit du Stade français face aux Ospreys

  • Exploit du Stade français face aux Ospreys
    Exploit du Stade français face aux Ospreys
Publié le

Réduits à 14 pendant trente minutes, le Stade français s'est imposé face aux Ospreys (21-25). 

Le match : 

Victorieux face à Toulon le week-end dernier, le Stade français enchaînait avec les Ospreys en Challenge Cup. Les Franciliens auront eu besoin de 20 minutes et d'un carton jaune pour rentrer dans leur partie. Menés 3 à 0, réduits à 14, les partenaires de Parisse inscrivaient le premier essai de la partie grâce au pilier Zurabi Zhvania. A la pause, c'est bel et bien l'équipe de de Gonzalo Quesada qui menait 8 à 6 contre le cours du jeu. La seconde mi-temps offrait un superbe spectacle, loin du triste premier acte. Trois essais sont inscrits en dix minutes. Matavesi ramenait les deux équipes à égalité. Et alors que Raisuqe est explusé pour un deuxième jaune, le Stade français filaient deux fois sous les poteaux grâce à Lakafia et Arias. Les Parisiens possédaient onze points d'avance à l'heure de jeu. Un écart que les Gallois ne combleront pas. Malgré l'essai d'Ardron à trois minutes de la fin, le Stade français s'impose au final 25 à 21. Les Parisiens l'emportent au courage et ont parfaitement géré leur infériroité numérique. Ils affronteront Bath, tombeur de Brive samedi.  

Le joueur : Zurabi Zhvania

Le pilier géorgien a réalisé une superbe partie. En mêlée fermée, il a plié son vis-à-vis Brian Mujati à l'image du pack francilien dominateur. Il est aussi à la conclusion d'un superbe mouvement parisien. Décalé en bout de ligne, il a inscrit le premier essai du Stade français. L'essai qui permis de passer en tête à la pause et d'emmerner ses coéquipiers sur les rails de la victoire. Un match plein qui lui vaut bien d'être l'homme du match. 

Le fait du match : Paris a parfaitement géré son infériorité numérique

Le paradoxe parisien aura été d'être meilleur en infériorité numérique qu'à quinze contre quinze. C'est après le carton jaune de Raisuqe que les Français ont inscrit leurs premiers point dont un essai. Réduit à 14 après le deuxième jaune de l'ailier, synonyme de rouge, le Stade français a inscrit deux nouveaux essais pour s'imposer contre des Gallois décevants. 

L'essai du match : Raphaël Lakafia

De loin, l'essai le plus important inscrit par le Stade français ce soir. On joue la 52ème minute. Paris vient de prendre un carton rouge. Pourtant, les partenaires de Sergio Parisse ont la possession de la balle et sur une passe au pied de Jules Plisson, Raphaël Lakafia n'a plus qu'à aplatir dans l'en-but. Un essai qui a remis les Parisiens devant. 

Les meilleurs : 

Zhvania, Slimani, Pyle, Burban, Parisse ; Tipuric, Webb, Davies

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?