Champions Cup : le bilan des quarts de finale

  • Champions Cup : le bilan des quarts de finale
    Champions Cup : le bilan des quarts de finale
Publié le , mis à jour

Pas d'exploit pour le Stade toulousain battu au Munster, Clermont dispose de Toulon, victoires logiques du Leinster et des Saracens, voici notre bilan des quarts de finale de la Champions Cup. 

Leinster - Wasps

 

Probablement, le plus beau match des quarts de finale de la Champions Cup. Dans son Aviva Stadium, le Leinster a été impérial face aux Wasps. Les Irlandais ont notamment réalisé une très grosse première période avec trois essais inscrits par Nacewa, Conan et Henshaw. En face, les Londonniens ont passé seulement une pénalité. A la mi-temps, le score était de 22 à 3. Pourtant, Willie Le Roux avait eu l'occasion de ramener les Wasps à un point (8-7) mais le Sud-Africain a inexplicablement lâché le ballon en plongeant dans l'en-but. En seconde mi-temps, le Leinster a réussi à gérer son temps faible. 20 minutes difficiles où ils ont encaissé deux essais. Passé l'heure de jeu, les Irlandais ont repris le contrôle du match. C'est logiquement que McFadden marquait l'essai de la délivrance pour une victoire finale 32 à 17. Un succès que le Leinster a construit sur la puissance de ses avants et la vivacité de ses arrières. Les coéquipiers de Nacewa auront un gros coup à jouer à Gerland face à Clermont.

 

Munster- Toulouse

 

Cette fois, c'est terminé. En grande difficulté en championnat (10ème), le Stade toulousain a laissé passer sa dernière chance de sauver sa saison. Les Haut-Garonnais se sont inclinés 41 à 16 sur la pelouse du Munster. L'équipe d'Ugo Mola n'a pas démérité mais elle a souffert face à la puissance des avants irlandais. Les Toulousains ont surtout encaissé trois essais en seconde période. Des trop grandes largesses défensives qui ont été impossible à remonter pour les Stadistes. Le Munster continue d'impressionner et recevront les champions d'Europe en titre les Saracens.

 

Saracens - Glasgow

 

60 minutes. Glasgow aura tenu une heure avant de s'effondrer physiquement face aux Sarries. Il faut dire que les Anglais ont dominé de bout en bout cette rencontre. Emmenés par le centre argentin Marcelo Bosch auteur d'un essai, les Saracens ont étouffé les Warriors pendant 80 minutes. Et s'ils ont lâché l'étreinte dix minutes en début de seconde période, ils sont repartis de plus belle pour inscrire trois essais. Succès logique 38 à 13. Les Saracens s'affirment un peu plus comme les favoris à leur propre succession. 

 

Clermont - Toulon

 

Le choc 100% français s'est révélé décevant. Pourtant, Clermont avait une revanche à prendre après les deux finales perdues en 2013 et 2015. Peu aidée par les conditions difficiles (pluie), l'ASM aura attendu une heure avant de voir ses intentions offensives récompensées. C'est Noa Nakaitaci et Damien Penaud qui ont trouvé la faile dans les vingt dernières minutes. Les Auvergnats s'imposent 29 à 9. Cette défaite plonge le RCT dans la crise. Mourad Boudjellal pourrait se séparer de Mike Ford.    

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?