Lanester : une galère et des questions

  • Lanester : une galère et des questions
    Lanester : une galère et des questions
Publié le / Mis à jour le

Après une saison compliquée, Lanester ne retournera pas en Fédérale 3. Un échec à mettre en perspective avec la décision de recréer des poules de douze.

Le club de Lanester ne profitera pas de la réforme fédérale pour repartir en Fédérale 3. Il ne peut pas. L’équipe réserve de ce club tout juste promu dans la division nationale, avait déclaré forfait très tôt dans la saison. Lanester ne peut pas espérer trouver la capacité de présenter un effectif suffisamment fourni pour assurer le long marathon de la saison prochaine. L’augmentation de 10 à 12 clubs dans les poules occasionnera quatre matchs supplémentaires à disputer. « Administrativement, je ne sais même pas si nous aurions pu y prétendre, déclare le président André Lafforgue. Mais de toute façon, il ne serait pas concevable de repartir dans une saison encore plus difficile. » Avant le dernier match organisé hier à domicile, Lanester n’en avait remporté aucun. Les Bretons n’avaient même pas inscrit le moindre bonus défensif. On compte dans le parcours de cette lanterne rouge trois défaites à prés de 100 points. Elle pointe à la dernière place du classement national. Ce club qui avait glané la saison dernière le titre de champion régional Honneur de Bretagne, n’a pas existé. Ceci alors que depuis quatre ans, il est une valeur sûre de la Bretagne. Lanester avait refusé la montée en Fédérale 3 il y a quatre ans. « Nous n’avions pas assez de première ligne, nous ne pouvions pas y aller. Ce que les joueurs n’avaient pas forcément compris à ce moment-là », explique l’entraîneur Mick Corlay. Un peu plus tard, la montée en Fédérale 3 avait de nouveau échappé aux Morbihanais, pour un problème de règlement, en raison d’un manque d’arbitre dont avait profité Auray. L’année dernière, il l’avait donc obtenue, et acceptée, avec le bilan d’aujourd’hui.

Une réserve l’an prochain ?

Leur saison difficile, les joueurs de Lanester l’ont rapidement vu arriver. Les premiers mauvais signes sont venus de ceux qui n’ont pas repris. L’effectif des 70 seniors avait fondu à 50 licenciés pendant l’intersaison. Le deuxième mauvais signe est venu de ceux qui pensaient reprendre, et n’ont pas pu. L’effectif est passé à 45 joueurs. Et après les trois premiers matchs très déséquilibrés, contre Tours (96-7), Auray (6-33), et La Baule (60-10), trois matchs subis et qui ont occasionné des pertes, les dés étaient jetés. La réserve a déclaré son forfait. Et les réservistes sont montés en première. « Les gars n’ont jamais lâché. Notre groupe a vraiment été exemplaire », les félicite Corday. « Cette saison laissera une trace positive entre tous ceux qui ont fait ces matchs sans jamais baisser la tête », apprécie le président. Mais dans ce pays de Lorient qui concentre la moitié des clubs morbihannais, cette saison ne nuira-t-elle pas au club ? Une réunion sera organisée les prochains jours avec les joueurs pour faire un bilan et dresser des perspectives. Lanester pourra-t-il retrouver une réserve ? Pourra-t-il s’inscrire en championnat honneur ? Ou devra-t-il redescendre en promotion d’honneur ? « On va proposer un nouveau projet pour repartir sur une note positive », explique Corday. D’ici quelques semaines, ils sauront si cette saison difficile a laissé des traces trop profondes pour retrouver le meilleur niveau régional. L’exemple de cette situation difficile ouvre un questionnements sur la future réforme fédérale. L’équipe de Pierre Camou, dans la grande réforme qu’elle avait entreprise, avait réduit à 10 clubs le nombre de participants par poule, pour tenter d’uniformiser le niveau des groupes et créer un équilibre sportif. Ce qui n’a pas empêché certaines disparités, comme l’a montré le cas de Lanester. Avec les poules de 12, ne se multiplieront-elles pas ? Combien de Lanester la saison prochaine ?

 

par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir