«Le courage ne suffit pas»

  • «Le courage ne suffit pas»
    «Le courage ne suffit pas»
Publié le , mis à jour

Le Capitaine des Reds Stephen Moore revient sur la rencontre face aux Hurricanes finalement perdue 15-34.

Les Reds ont montré de sérieux progrès par rapport aux précédentes sorties. Est-ce le retour à la maison qui a galvanisé l’équipe ?

C’est toujours avec grand plaisir que nous jouons ici, devant nos fans et nous essayons toujours de donner le meilleur de nous-mêmes. Il y a eu de bonnes choses ce soir. Nous avons été courageux mais le courage ne suffit pas à faire gagner un match. Nous avons besoin de victoires et pas de défaites courageuses. Il nous faut nous accrocher et nous avons montré ce soir qu’il y avait quand même des progrès.

Justement, on a vu beaucoup de passes après contact qui vous ont permis de mettre en danger la défense des Hurricanes. Était-ce le plan de jeu ?

Notre première mi-temps a été très bonne. Nous avons su mettre de la continuité dans notre jeu tout en enchaînant et en gardant notre structure. À la mi-temps nous sommes dans le match. Nous avons sans doute été un peu trop impatients et excités par cette première mi-temps et, du coup, nous avons pris peut-être trop de risques en deuxième mi-temps, en manquant de patience et en forçant des passes. Nous avons perdu le ballon trop facilement et, contre une équipe comme les Hurricanes, ça ne pardonne pas. Ils sont inarrêtables par moment.

12 à 14 à la mi-temps et un sévère 20 à 3 dans le second acte, que s’est-il passé ?

C’est vrai que les vingt dernières minutes du match ont été très dures pour nous. Les Hurricanes déboulaient de partout et ils ont fini par nous faire craquer. C’est une équipe exceptionnelle pour ça. Mais, de notre côté, le long voyage (Les Reds ont réalisé un tour du monde en quinze jours, N.D.L.R.), a sans doute pesé dans les organismes. Note banc n’a pas amené la plus-value attendue et, du coup, nous avons énormément souffert en fin de match. Il va nous falloir encore beaucoup travailler pour gagner en continuité et pouvoir jouer pendant 80 minutes.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?