Un souffle force XV

  • Un souffle force XV
    Un souffle force XV
Publié le , mis à jour

Trente-deux joueurs réunis cette semaine dans les Landes. Au programme, un match jeudi à Dax, et l’occasion de mesurer l’évolution de cette sélection pénitentiaire, désormais affiliée à la FFR.

C’était il y a trois ans, la sélection nationale pénitentiaire (SNP) venait de conquérir à Biarritz le titre de championne de France Sport Entreprise à VII. Sur ce succès, son président Patrice Katz, à la tête d’un nouveau bureau, a voulu impulser une nouvelle dynamique et engager une profonde restructuration. Depuis, que de chemin parcouru. L’axe prioritaire de développement des outils de communication a servi cette cause à travers la création d’un nouveau logo ; la sortie d’un livre retraçant l’histoire de la sélection depuis 1997 et l’ouverture d’une page Facebook. Ces actions ont été accompagnées d’une large évolution administrative. Après 27 années d’installation à Fleury-Mérogis, le siège de la SNP a été transféré en 2015 au Centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan. Mais si 2017 restera marqué d’une pierre blanche, c’est bien parce que la Sélection qui avait reçu en 2003 l’agrément fédéral de Bernard Lapasset, a obtenu en février dernier la précieuse affiliation FFR que lui a accordée le nouveau comité directeur présidé par Bernard Laporte. Le nouveau décor est planté, les acteurs du terrain peuvent maintenant entrer en action avec des perspectives réjouissantes. La cellule de recrutement mise en place depuis plus de deux ans effectue un important travail de détection avec une présence régulière à l’École nationale de l’administration pénitentiaire (Enap). Cette cellule s’appuie aussi sur un réseau d’anciens joueurs de la sélection. La SNP bénéficie aujourd’hui des effets de cette minutieuse démarche puisqu’elle peut compter sur un réservoir d’une soixantaine de joueurs.

Le retour à la source

Comme si la trajectoire ascendante boostée par le développement du VII, amplifié par l’appel à des techniciens spécialisés de la Sud Ouest Ovalie Sevens, ne suffisait pas à leur bonheur, les pénitentiaires français se réjouissent d’avoir vécu leur événement majeur de ces deux dernières années en replaçant le rugby à quinze au cœur de leur sélection. En mars 2016, après cinq années de disette, le XV pénitentiaire a été rassemblé pour un stage de détection qui a réuni à Mont-de-Marsan une trentaine de joueurs. La rencontre qui eut lieu au stade Guy-Boniface, contre la Base aérienne 118 de Mont-de-Marsan plusieurs fois championne de France militaire, s’est soldée par une belle victoire de la SNP (26-8). Le retour à XV était validé. Cette année, deux rassemblements à XV sont prévus, en avril et en octobre. Du 3 au 7avril, la SNP a répondu à l’invitation du comité des Landes de rugby et de son président, Max Godemet. Elle sera en stage à Rion-des-Landes. Une rencontre est programmée au stade Colette-Besson de Dax le jeudi 6 avril à 19 h 30 contre une sélection fédérale des clubs landais. En 2018 aura lieu le 30e anniversaire de la Sélection nationale pénitentiaire et des festivités sont prévues pour l’occasion. Vingt-neufans après sa création, la sélection a encore de beaux jours devant elle.

Par Gérard Piffeteau et Benoit Destouet

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?