Biarritz s’offre le leader

  • Biarritz s’offre le leader
    Biarritz s’offre le leader
Publié le

Dans une rencontre accrochée jusqu’à la dernière minute, Biarritz est venu à bout d’Oyonnax 16-13.

Ce choc entre le leader du Pro D2 et le cinquième s’annonçait serré, rude. Il le fut, puisque le public d’Aguiléra, venu en nombre, du attendre la 30e minute pour voir les premiers points marqués, grâce à une pénalité de Maxime Lucu. Avant ça, les visiteurs réalisaient une meilleure entame que les locaux en imposant un gros défi physique. Quentin Etienne manquait l’occasion de récompenser le bon début des siens, en ratant une pénalité lointaine à la 7e minute. Puis, les débats s’équilibraient dans le jeu, ce qui n’était pas le cas de la conquête. Les Biarrots se montraient plus à l’aise dans les airs, en volant les trois premiers lancers de Benjamin Geledan, alors qu’Oyonnax infligeait une correction en mêlée fermée au BO. Quatre pénalités sifflées dans le premier acte, malgré le changement de droitier à la 25e. Après l’ouverture du score de Maxime Lucu à la demi-heure, Oyonnax, jusque-là maladroit sur ses fins d’attaques, ne laissait pas passer l’occasion et Sobela aplatissait en bout de ligne le premier essai du match. Revenu à son niveau du début de match, Oyonnax allait à nouveau faire subir le BO qui restait acculé dans son camp, et recevait un second jaune juste avant la pause. Les coéquipiers de David Roumieu rejoignaient les vestiaires en étant menés 7-3.

Les rouges de Biarritz, effectuaient ensuite un retour intéressant. Malgré un drop raté d’Alex Arrate à la 42e, ce sont eux qui faisaient le jeu. Et ils étaient logiquement récompensés avec l’essai de Maxime Lucu, quatre minutes plus tard. Le relayeur basque transformait sa réalisation et redonnait de la voix à Aguiléra. Sur la cinquième pénalité en mêlée contre les Biarrots, Quentin Etienne ramenait son équipe à hauteur, avant que le buteur du BO ne rajoute trois points dans ce chassé-croisé (16-13 à la 66e). Le score ne bougeait plus jusqu’à la fin, Biarritz, héroïque, résistait aux assauts et pouvait savourer cette victoire qui lui permet de rester dans la course aux phases finales.

 

Le fait du match : Biarritz n’a pas cédé en infériorité

À deux reprises, les locaux se sont retrouvés à 14 contre 15 pendant dix minutes. La première fois, après le jaune reçu par Hewitt, ils ont certes, encaissé un essai, mais ont marqué trois points. La seconde fois, pendant l’exclusion de Delai, ils ont su trouver les ressources nécessaires pour inscrire un essai et reprendre les devants au score 10-7.

 

L’essai du match : Celui de Maxime Lucu

Tout est parti d’une initiative de Saimoni Vaka, qui après avoir percuté la défense adverse, transmettait le ballon à Hamdaoui. L’ailier mettait alors le feu dans la défense adverse, éliminait un défenseur, avant d’être stoppé dans les 22 mètres. Le jeu basculait alors vers l’autre côté. Filipe Manu cassait deux plaquages pour se rapprocher de la terre promise. Avant que Maxime Lucu, en bon numéro neuf, derrière son ruck, ne plonge dans un trou de souris pour franchir l’en-but. 

 

L’homme du match : Maxime Lucu

Maxime Lucu. Le demi de mêlée du BO, peu en réussite la semaine dernière, a rectifié le tir. Auteur de tous les points de son équipe (un essai, une transformation et deux pénalités), sa grosse performance a contribué à la victoire du BO.

 

Les meilleurs 

À Biarritz : Nabou, Roumat, Manu, M. Lucu, Hamdaoui, Vaka, Delai

À Oyonnax : Maafu, Sobela, Tian, Faure 

 

Par Pablo Ordas

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?