Pour garder le droit de citer…

  • Pour garder le droit de citer…
    Pour garder le droit de citer…
Publié le , mis à jour

Cette année encore, à quatre journées du terme, les Landais vont se battre pour perpétuer le destin professionnel du club…

Cette étonnante saison de ProD2 vit ces dernières journées. Rarement les places dans les deux zones à enjeux du classement n’ont été aussi indécises… Si Oyonnax et Bourgoin semblent être calés aux deux extrémités, les places de qualifiables et de reléguables vont donner lieu à de cruelles batailles. Les Dacquois, même après une saison honorable, sont toujours dans l’incertitude quant à leur présence dans l’élite du rugby. Il reste une place à attribuer pour cette mortifère relégation. Les rouge et blanc (51 pts) sont en lutte avec Albi (45 pts), Vannes (51pts) et Narbonne (51pts) pour éviter le siège éjectable. Pour corser l’affaire les Landais ont une fin de parcours plutôt « raide ». En observant la physionomie des sept dernières rencontres, on constate que rien ne sera donné aux Landais. Quatre déplacements (Agen, Oyonnax, Montauban et Aurillac…) et trois réceptions (Perpignan, Carcassonne et Mont de Marsan…). Toutes ces équipes sont encore en course à la qualification. Un bonus défensif honorable à Agen a été confirmé par une précieuse victoire à domicile contre Perpignan. Après un voyage courageux à Oyonnax, c’est la réception de Carcassonne qui attend ce soir les Landais. Simon Ternisien, l’expérimenté centre dacquois revenu de blessure pour le déplacement dans l’Ain, précise : «Le score à Oyonnax est peu lourd (46-26). Avec une équipe rajeunie, nous avons fait un bon match. On peut dire qu’on s’est envoyé contre une équipe proche du Top 14…On a pris deux essais un peu « casquette » qui ont alourdi la note. Mais les jeunes ont été bien. C’est rafraichissant et encourageant. Face à une des meilleures défenses du championnat, nous avons réussi à marquer deux essais. Ces points positifs sont à s’associer à notre conquête, qui a été également à la hauteur ». Sans trop tergiverser sur la série de match à venir, sortir vainqueur du match de ce soir serait un grand pas vers un maintien espéré par toute une ville. Même si le maintien, ne garantit pas pour l’instant l’émergence d’un projet pérenne pour le club landais, les joueurs ont à cœur de remplir le fastidieux contrat. Oui mais…. l’équipe de Carcassonne joue ces dernières cartes pour recoller à la queue du wagon de la qualification.  Oui mais… cette équipe de Carcassonne a des airs de bête noire pour les Landais. En effet, depuis mars 2013, Dax a perdu les sept confrontations les opposants aux Audois… « Cette équipe ne nous réussit pas trop. Nous avons encore notre destin en main et de toute façon, toutes les séries ont une fin… Nous devons nous appuyer sur les bonnes choses réalisées ces dernières semaines et surtout, valider enfin cette saison plutôt positive… » Le match de ce soir va, encore une fois, solliciter les nerfs des acteurs et des spectateurs. Mettre un terme à cette série d’échecs, contre l’équipe de la cité médiévale aux tours fortifiées, serait synonyme pour les dacquois, de maintien sur l‘échiquier de la ProD2… 

 

 

Le XV de départ de l’US Dax: Justes – Bureitkiyaca, Naqalevu, Klemenczak, Alcalde – Bau (o), Pic (m) – Ternisien C., August (cap), Taofifenua – Liebenberg, Ceyte – Fa’anunu, Bethery, David

Remplaçants : Delonca, Faitotoa, Maurens, Koliavu, Lesparre, Curutchet, Ternisien S., Drean

 

par Laurent Travini

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?