Un leader en difficulté

  • Un leader en difficulté
    Un leader en difficulté
Publié le

Les Bordelais ont mis à mal le leader rochelais. Un score maigre et forcément beaucoup de déception au sortir de ce match, malgré tout l'essentiel a été assuré par les Maritimes, victoire 16 à 5.

Résumé du match :

Cette rencontre sous le soleil maritime a tenu toutes ses promesses. Les Bordelais s'étaient déplacés avec l'envie de reproduire leur magnifique performance du mois de novembre. Les Rochelais ont mis quelques minutes à le comprendre. Un essai refusé, des espaces mal négocié, des touches perdues, bref les Rochelais n'avaient pas l'air dans leur assiette. Jusqu'à la demi-heure de jeu.. une fois les fondamentaux retrouvés en touche, c'est l'arrière Murimurivalu qui va ouvrir le score. Mais sans tarder, les Bordelais répondent pas moins de dix minutes plus tard. Un essai sur lequel les Rochelais avaient laissé Nans Ducuing, entré en jeu à la 26e, se balader et offrir le ballon de l'essai à Spence. Mais si Serin ne transforme pas et que comptablement les Rochelais rentrent aux vestiaires en menant 7 à 5, les Maritimes sont méconnaissables. En seconde période, les Rochelais deviennent plus agressifs et reprennent doucement la main sur la partie. Les deux piliers sont changés et Balès cède sa place à Januarie. Début d'un nouveau match ? Les Maritimes arrivent enfin à camper davantage dans le camp adverse et tentent de retrouver leur jeu. Malgré tout, les hommes de Patrice Collazo sont bousculés et l'UBB est certainement l'équipe qui leur aura posé le plus de difficultés depuis le début de saison. La victoire est assurée 16 à 5. Un onzième succès consécutif pour les Rochelais, record égalé. 

 

Fait du match :

La touche est un secteur de jeu que maîtrise très bien les Rochelais. Pourtant cet après-midi, même sur ce secteur de jeu, ils ont été mis à mal. En première mi-temps, 4 touches sont interceptés par les Girondins ainsi qu'une touche mal négociée à la retombée par Kevin Gourdon. En seconde période, ils perdent trois ballons sur leur touche.

 

Les meilleurs :

A Bordeaux : Cazeaux, Dubié, Tauleigne, Chalmers

A La Rochelle : Vito, Murimurivalu, Aguillon

par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?