Lyon douche Castres

  • Lyon douche Castres
    Lyon douche Castres
Publié le , mis à jour

Venu faire un coup dans le Tarn et soucieux de prendre sa revanche par rapport au match aller le LOU fait tomber Castres 17-16. Les Lyonnais assurent leur maintien dans le Top 14 et s'offrent avec cette première victoire à l'extérieur une fin de saison intéressante en se mêlant à la lutte pour une place européenne.

Le résumé du match

Des fautes à foison -huit fois pénalisés- , des touches lobées, une mêlée dominée et sanctionnée, ne cherchez pas plus loin , dans son antre de Pïerre-Antoine, Castres a tout simplement loupé ses vingt- cinq premières minutes dans les grandes largeurs face à Lyon. Avec un score de 12-0 pour le promu lyonnais au bout de 24 minutes de jeu, les supporters tarnais ont sans doute été saisi de quelques sueurs froides et se sont dits que la fin de journée n'allait pas être de tout repos. Les Rhodâniens, bien en place dans leur jeu, et bien décidés à jouer un mauvais tour au CO en référence au match aller, où ils avaient du céder à domicile, se sont nourris des fautes de leurs hôtes et ont pu compter sur les qualités de joueurs de classe comme Facundo Isa. Pour son premier match avec le numéro 8 dans le dos, le joueur argentin s'est fendu de quelques belles percées et de plaquages rageux en défense. Ajoutez à cela un Lionel Beauxis toujours aussi précieux dans ses coups de pied de déplacement et dans ses tirs aux buts, et vous obtenez vingt-cinq premières minutes de qualité de la part des joueurs de Pierre Mignoni. Castres a donc du remettre de l'ordre dans la maison pour enfin se montrer plus incisif. Les Tarnais avec leurs anciens, ferrailleurs comme toujours, Alexandre Bias et leurs jeunes espoirs du rugby français Antoine Dupont, lui toujours insaisissable, restaient malgré tout dans le match par un essai de David Smith et une pénalité de Benjamin Urdapilleta converti à la pause. À 12-10 pour le LOU,et avec un carton jaune de chaque côté, Urdapilleta côté CO, Privat, côté lyonnais, Castres s'en sortait plutôt bien.

Au retour des vestiaires, les Castrais avaient la main sur le ballon et Lyon se mettait cette-fois ci à la faute. Urdapilleta permettait aux siens de passer devant pour la première fois de la partie à la 46ème minute de jeu. Les Castrais ne se montraient pas pour autant souverains dans les airs, puisque le CO perdait deux touches consécutivement.Et ce n'était pas mieux en mêlée fermée puisque le LOU faisait vaciller son adversaire une quatrième fois de la partie à la 50ème minute. Une pénalité dont le LOU savait tirer parti en inscrivant un essai par Nalaga. Après une touche courte, et un point de fixation crée par Isa, suivi par une bonne transmission et une volée de Lionel Beauxis, les Lyonnais faisaient rebondir le jeu sur l'aile où Nalaga inscrivait un essai tout en puissance. Beauxis loupait la transformation mais le LOU prenait l'avantage 17-13. Et à la 54ème minute, les Castrais se trouvaient une nouvelle fois à quatorze après un carton jaune reçu par Marc-Antoine Rallier coupable d'un déblayage un peu trop appuyé en dehors des limites du terrain sur Isa. Le talonneur blessait vraisemblablement sur l'action son capitaine Rodrigo Capo Ortega, contraint de sortir sur civière. Rory Kockott de plus de cinquante mètres ne réussissait pas à rapprocher les siens à la 57ème minute. Urdapilleta ne loupait pas la mire une minute plus tard et le CO restait dans le match. Castres serrait les dents en défense alors que Lyon qui avait repris le contrôle du ballon sur le renvoi tentait de tuer le match. Acculé dans son camp entre la 60ème et la 71ème, Castres pouvait aussi compter sur les fautes de mains des Lyonnais, imprécis dans leurs lancements de jeu. Deux mauvaises transmissions de Fearns et Castres parvenait tant bien que mal à se remettre dans l'avancée. Vite dit, car les Tarnais continuaient à accumuler les fautes, symbolisées par des lancers pas droits en touche et de l'indiscipline récurrente (quatorze pénalités). La fin de match asphyxiante, voyait les deux équipes se rendre coup pour coup dans les rucks et les Lyonnais garder le contrôle du score en récupérant notamment un ballon à la 79ème minute. Le ballon de la gagne pour un LOU qui a réussi son premier coup à l'exterieur de la saison.

Le tournant du match

Nous jouons la 73ème minute du match et les deux équipes sont au coude-à- coude au tableau d'affichage. Dans une partie terne en termes de jeu impulsé, Castres bénéficie d'une pénalité sur ses 40 mètres que David Smith décide de jouer rapidement. Les Castrais gagnent la ligne d'avantage mais Kockott commet un en-avant. Et sur la mêlée qui suit Lyon revient dans le camp tarnais par une pénaltouche. Lyon gâche une munition en perdant le ballon et en se mettant à la faute à 58 mètres de sa ligne. Kockott décide de prendre les trois points, s'élance et le ballon meurt à 5 mètres du poteau du milieu. Castres a laissé passer sa dernière chance de l'emporter.

L'homme du match

Au four et au moulin pendant 80 minutes, très précieux dans l'apport offensif aussi bien qu'efficace en défense, malgré un déchet à souligner et à mettre sans doute sur le compte de sa jeunesse, le numéro 8 Facundo Isa a livré, dans la lignée de ses précédentes prestations une partie de très grande qualité. Avec lui et Carl Fearns rentré pour les vingt dernières minutes, sans oublier Virgile Bruni et Julien Puricelli, Lyon peut compter sur une troisième ligne de haut niveau, diablement complémentaire. Indispensable pour l'emporter sur les terres du CO.

Les meilleurs :

À Castres : Bias, Jelonch, Dupont, Taumoepeau.

À Lyon : Tuifua, Puricelli, Isa, Couilloud, Beauxis, Paea, Regard.

Par Enzo Diaz

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?