LNR : Paul Goze poussé vers la sortie ?

  • LNR : Paul Goze poussé vers la sortie ?
    LNR : Paul Goze poussé vers la sortie ?
Publié le

La semaine s'annonce agitée pour l'instance dirigeante des clubs professionnels. La fronde grandit autour du président Paul Goze, et le report des matchs au moment du projet de fusion Racing - Stade français y est pour quelque chose. 

C'est un début de semaine crucial qui s'est ouvert dans les conflits qui opposent Fédération et Ligue nationale de rugby. Une rencontre formelle, la première depuis de longs mois est prévue ce lundi entre le président de la FFR, Bernard Laporte, et celui de la Ligue, Paul Goze. Au menu, un entretien technique à propos des reports des matchs Castres-Stade français et Montpellier-Racing. Bernard Laporte doit informer Paul Goze que la FFR entend annuler l’accord pour les dates prévues. Après cet entretien, un bureau de la Ligue est programmé à Paris où les huit membres devraient être physiquement présents. Il s'agira de préparer la rencontre du lendemain entre tous les présidents de Top 14 et Pro D2, mais aussi d’envisager tous les cas de figure. En effet, pour la première fois en effet, il semble, qu’au sein de la LNR, on envisage le départ de Paul Goze.

 

Tingaud ou Carré pour assurer l'intérim ?

Si le principe d’une procédure de destitution semble exclu, l’hypothèse d’une démission est envisagée. Et s'il y a vacance, un intérim serait à assurer avant la candidature à la présidence. Parmi les sept prétendants à assurer l'intérim le président de Colomiers Alain Carré et celui d’Agen Alain Tingaud sont les plus interlocuteurs les plus attendus par la FFR. Leurs deux clubs sont actuellement concurrents dans la course à l’accession en Top 14. Du côté d’Agen, Tingaud a déjà plusieurs fois entrouvert la porte à sa succession, ce qui ne semble pas être le cas d’Alain Carré à Colomiers, lequel doit assurer, qui plus est, le renouvellement de son staff. Le président d’Agen a sondé la FFR, sur une éventuelle prise de fonction de sa part à la LNR. Tingaud n’est pas un proche du duo Laporte-Simon, mais n’est pas non plus un opposant. Alors que les négociations battent leur plein en coulisses, on devrait y voir plus clair mardi après-midi lors de la réunion des présidents de Top 14 et Pro D2. Les trente clubs devront trouver une unité qui ne sera pas de façade, car le lendemain (12 avril), le Conseil d’État examinera le pourvoi en cassation de la Ligue nationale de rugby (LNR) dans son litige qui l’oppose à la Fédération française de rugby (FFR) au sujet des matchs de Top 14 reportés.

 

Plus d'informations à retrouver dans votre journal du 10 avril.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?