Facundo Isa : « Ce qui m'arrive cette saison va me servir pour la suite »

  • Facundo Isa : « Ce qui m'arrive cette saison va me servir pour la suite »
    Facundo Isa : « Ce qui m'arrive cette saison va me servir pour la suite »
Publié le , mis à jour

L'Argentin, arrivé fin février à Lyon, est revenu sur la victoire du Lou samedi soir à Castres (16-17), la première du promu à l'extérieur cette saison qui offre de nouvelles perspectives au club rhodanien.

Facundo, quelles sont vos sensations après ce match et cette victoire qui vous assure le maintien ?

Ce fut un match difficile, très physique. Il y a eu beaucoup d'impacts. L'équipe a bien travaillé et de manière très dure durant toute la semaine pour obtenir ce résultat. Je suis heureux de ce que nous avons réussi.

 

Cela fait un mois et demi que vous êtes à Lyon, comment se passe votre intégration ?

Mon intégration se passe très bien, l'équipe me traite avec la plus grande attention. Ici à Lyon, c'est plus qu'un groupe d'amis, c'est une famille. Au-delà de cela, c'est une vraie satisfaction d'obtenir des résultats pareils. Nous luttions pour le maintien et ce soir (samedi,N.D.L.R) c'est un vrai soulagement d'y arriver.

 

Est-ce que vos coéquipiers vous avaient parlé du match aller et de la défaite à domicile ?

Non, non, nous avions seulement vu à la vidéo ce qu'il s'était passé au match aller. Castres nous avait été supérieur dans les moments décisifs et voulait davantage la victoire. Cette-fois-ci, c'est l'inverse qui s'est produit, nous la voulions plus qu'eux.

 

Pouvez-vous nous parler de votre première expérience en troisième ligne centre ? Quelles ont été les sensations ?

C'est vrai que c'était mon premier match titulaire à ce poste. Je crois que cela s'est vu que je me sentais plus à l'aise en numéro 8 (sourires). Je jouais à ce poste avec les Pumas et les Jaguares, j'ai de meilleurs repères et je le préfère car j'ai plus de liberté avec le ballon. Le poste de troisième ligne aile est plus défensif.

 

Que peut-attendre le Lou de la fin de la saison ?

Avec ce maintien acquis, maintenant nous allons prendre match après match. Je crois que la clé va être de gagner contre La Rochelle. Il faut continuer à travailler dur et nous aider les uns les autres. Mentalement nous devons poursuivre notre évolution. Le match face à Toulouse avait montré nos difficultés à rentrer dans le match (17-0, après 17 minutes de jeu, N.D.L.R) alors que nous aurions pu il me semble le gagner (score final 42-26, N.D.L.R). Nous nous sommes réveillés trop tard. Je crois qu'il faut travailler sur cela, notre constance et notre mental, car nous ne pouvons que progresser dans ce domaine.

 

En quoi un match comme celui-ci face à Castres est différent du Super Rugby ?

Le Top 14 est un championnat avec beaucoup de contacts très durs, parfois hâché, moins sur la continuité, ça se gagne sur le combat. Le jeu est moins aéré qu'en Super Rugby mais il y a des équipes comme La Rochelle qui jouent très bien après contact. Ils impriment un rythme soutenu , ce que nous ne voyons pas toujours.

 

À Lyon, vous retrouvez aussi des visages connus...

Exactement, je connaissais Pierre Mignoni comme entraîneur à Toulon (lors de la saison 2013-2014, N.D.L.R), et cela m'a motivé dans mon choix de venir à Lyon. Le fait aussi qu'il y ait des joueurs qui soient passés par le RCT m'a conforté dans ma décision. Je savais que cela me servirait pour ce qui va arriver la saison prochaine et mon retour dans le Var.

 

Propos recueillis par Enzo Diaz

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?