Lions Britanniques : duel anglo-irlandais en première ligne

  • Lions Britanniques : duel anglo-irlandais en première ligne Lions Britanniques : duel anglo-irlandais en première ligne
    Lions Britanniques : duel anglo-irlandais en première ligne
Publié le , mis à jour

Le 19 avril prochain, Warren Gatland annoncera la liste des 45 joueurs retenus pour la tournée des Lions Britanniques et Irlandais. D'ici là, nous vous proposons de retrouver les forces en présence ligne par lignes. Premier épisode ce mardi avec la première ligne.

Du côté de la première ligne, le staff emmené par Warren Gatland devrait s'appuyer sur une ossature essentiellement anglo-irlandaise. Que ce soit au poste de pilier ou de talonneur, les joueurs du Trèfle et de la Rose ont pris l'avantage vu leur domination dans le secteur de la mêlée fermée et de la touche ces dernières saisons. 

 

Chez les piliers, 5 titulaires potentiels semblent se dégager.

 

À gauche : 

Joe Marler : 

L'Anglais a réalisé un très bon Tournoi des 6 Nations 2017. A l'image de sa performance majuscule contre le Pays de Galles. Le pilier gauche des Harlequins s'était notamment distingué par son énorme activité défensive. Il avait réussi les 16 plaquages qu'il avait tenté contre le XV du Poireau. Pourtant, l'incertitude régnait en Angleterre avec le forfait de Mako Vunipola à gauche de la mêlée pour les deux premiers matchs du Tournoi. Un doute que Joe Marler a vite levé avec des performances de très haut vol. Des prestations abouties qui lui ont permis de commencer tout le 6 Nations comme titulaire malgré le retour de Vunipola. 

 

 Jack McGrath : 

Le pilier du Leinster s'impose tout simplement comme la référence au poste de pilier gauche sur la planète rugby. A 28 ans, il est devenu l'un des hommes de base de Joe Schmidt. McGrath a réalisé un Tournoi de très haute tenue. Il avait notamment crevé l'écran lors du duel face à son concurrent direct pour les Lions : Joe Marler. Au 16m gagné ballon par l'Anglais, le Leinsterman avait répondu avec 19m. Une performance remarquable pour un pilier. Au crédit de McGrath son activité défensive monstrueuse (46 plaquages tentés, 1 manqué en cinq matchs dans le 6 Nations), à son débit il coûte une à deux pénalités par match à son équipe. Il avait été toutefois retenu par la rédaction du Midi Olympique au poste de pilier gauche du Tournoi 2017. 

Retrouvez ses débuts avec l'Irlande dans cette vidéo : 

 

 

Mako Vunipola : 

Il est le troisième à pouvoir prétendre à une place de titulaire au poste de pilier gauche avec les Lions. Malgré sa blessure qui l'a écarté deux mois des terrains cet hiver, Mako Vunipola revient à un niveau très compétitif. Le pilier des Saracens est notamment rentré en jeu à trois reprises lors du Tournoi. Avec les Sarries, il est depuis son retour le titulaire indiscutable à la mêlée. Warren Gatland pourrait faire le choix de M. Vunipola pour sa puissance perforatrice. Suffisant pour faire oublier les performances de Joe Marler et Jack McGrath ? 

 

 

À droite : 

Dan Cole : 

Dan Cole, c'est l’indéboulonnable titulaire au poste de pilier droit en Angleterre. Tout aussi indiscutable avec les Tigers qu'avec le XV de la Rose. Sans concurrence, il a été titulaire à tous les matchs lors du Tournoi 2017. Le joueur de Leicester apporte beaucoup de stabilité à la mêlée anglaise. Son activité n'est plus à prouver mais le pilier est encore souvent sanctionné en mêlée fermée. Toutefois, son expérience sera un grand atout pour les Lions Britanniques. 

 

Tadhg Furlong : 

M. Propre. L'Irlandais a réalisé un Tournoi 2017 impressionnant. 45 plaquages en cinq matchs deux manqués, zéro pénalités concédées, et 37 mètres gagnés ballons en main, des statistiques à en faire pâlir plus d'un. Son association avec Rory Best et Jack McGrath a fait des merveilles en mêlée fermée tout au long du Tournoi. Il a été élu pilier droit du 6 Nations dans la plupart de la presse spécialisée. La concurrence avec Dan Cole sera rude.

Un petit apperçu de ce qu'est capable de réaliser Tadgh Furlong :

 

 

Les talonneurs: 

 

Rory Best : 

Le doyen. À 34 ans, Rory Best est l'élément incontournable de l'équipe du Trèfle. Le capitaine irlandais a mené les siens à la victoire contre l'Angleterre lors du dernier match du Tournoi. Le talonneur de l'Ulster n'a rien perdu de sa précision dans les lancées. Son expérience facilite la stabilisation et la domination de la mêlée irlandaise. Et s'il est un peu moins perforant que lors de ces jeunes années, son travail défensif est phénoménal. Une statistique résume à lui seule la pression mise par Best. Face aux Écossais lors de l'ouverture du Tournoi, il avait réalisé 17 plaquages (0 manqué). Best pourra légitimement penser au capitanat pour cette tournée.

 

Dylan Hartley : 

Hartley lui aussi pourra y songer. Le capitaine de l'équipe d'Angleterre a conduit les siens à une nouveau succès dans le Tournoi des 6 Nations. L'homme fort d'Eddie Jones a été impeccable dans le Tournoi en touche. Il a aussi été précieux dans le secteur de la mêlée et dans la gestion de son équipe. Quand il ne réalise pas des écarts de conduite, il est un joueur précieux à avoir à ses côtés. Il sera un titulaire en puissance pour les matchs décisif de la tournée des Lions Britanniques. 

 

Les Gallois devraient compléter la liste de Warren Gatland en première ligne. À commencer par Rob Evans et Scott Baldwin, auteurs d'un excellent Tournoi. Samson Lee, Ken Owens, voire même Gethin Jenkins pourraient s'inviter à la tournée. En revanche, cela sera très compliqué pour un des joueurs de la première ligne écossaise de figurer dans la liste des joueurs sélectionnés. Les piliers et talonneurs du Chardon ont été constamment en difficulté dans le secteur de la mêlée fermée lors du Tournoi. 

 

 

Par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?