Chavancy : « Je ne le savais pas »

  • Chavancy : « Je ne le savais pas »
    Chavancy : « Je ne le savais pas »
Publié le , mis à jour

Le trois-quarts centre francilien, sans démentir ce qui a été publié dans nos colonnes ce vendredi au sujet de la fusion parisienne, a tenu à compléter son propos.

Dans notre édition de vendredi, alors qu’on lui demandait si le président de la LNR Paul Goze avait raison quand il affirmait que les joueurs du Racing 92 avaient bien failli se mettre en grève au lendemain de l’annonce de la fusion parisienne, le trois-quarts centre francilien Henry Chavancy répondait : « A aucun moment. Nous étions prêts à affronter le MHR dans l’Hérault et la Ligue en a décidé autrement ». Retenu à Marcoussis par l’équipe de France au moment des tracations auxquelles se livraient les Ciel et Blanc en coulisses, Henry Chavancy a tenu à préciser aujourd’hui, sans toutefois contester la véracité de ce qui avait été publié dans nos colonnes ce vendredi 14 avril : « Lors de la première réunion avec tous les joueurs du Racing, l’éventualité de la grève n’avait pas été abordée. En revanche, j’étais au CNR à l’instant où un groupe de représentants des joueurs du Racing 92 a rencontré Paul Goze et aurait évoqué le fait de faire grève si les matchs n’étaient pas reportés. Ca, je ne le savais pas. C’est de ma faute mais je ne le savais pas. Je ne défie pas Paul Goze et loue au contraire sa pugnacité dans ce dossier : il n’a rien lâché sur le report des matchs ».  

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?