Le LOU croque le leader

  • Le LOU croque le leader
    Le LOU croque le leader
Publié le

Libéré de la pression du maintien, Lyon s'est offert le scalp d'un leader diminué (29-25) mais qui n'a rien lâché. Douzièmes début mars, les Lyonnais pointent ce soir à une place de qualifiable !

Résumé

Malgré l'absence de dix joueurs, blessés ou ménagés, en fin de la demi-finale européenne, La Rochelle démarrait bien au plancher. Au premier essai marqué en force par Carl Fearns, (7e) le leader répondait par deux séquences qui donnait le tournis au promu. Sur le premier essai, après une mêlée pour Lyon devant sa ligne, Damien Lagrange était heureux de récupérer le ballon pour aplatir (12e). Dans la foulée, Vincent Pelo doublait la mise en bout de ligne (15e). Mais La Rochelle subissait le contre adverse en touche, et Lyon prenait l'ascendant en mêlée. Les locaux refusaient de taper les pénalités. Toby Arnold relançait son équipe (10-12. 22e). A quatorze après le carton jaune infligé à Afaesetiti Amosa, les Rochelais encaissaient un troisième essai par Baptiste Couilloud (29e). Après avoir réduit le score sur une pénalité de Holmes, il pouvait souffler sur la sirène, l'arbitre, M. Chalon refusant un essai en force à Nalaga. C'était le début des occasions manquées de chaque côté. Sur pénalité, Benjamin Noble remettait La Rochelle devant au score (18-17. 54e). En contre, Lacroix était repris par Nalaga (58e). Dans al foulée, le Fidjien commettait un en-avant près de la ligne (60e), puis Beauxis envoyait une pénalité sur le poteau (65e). Mais les Lyonnais ne baissaient pas les bras. Deux mauls après deux penaltouches envoyaient Facundo Isa dans l'en-but (72e, 75e) ! Pour la première fois depuis le 19 novembre dernier, La Rochelle tombait contre une équipe française.

 

Le fait du match

Entre des Rochelais à la chasse aux records et des Lyonnais rêvant de qualification, il n'y a pas eu beaucoup de temps morts, et ça a cogné dur. L'opposition de style a été appréciée entre des Rochelais toujours aussi à l'aise dans le mouvement et plus rude à l'impact et l'enthousiasme des Lyonnais, plus solide sur les phases statiques du combat. Dominateur dans l'occupation au cours d'une deuxième période quasi à sens unique, les Lyonnais décrochent une victoire méritée.

 

L'action

Refusant de taper une pénalité bien placée, les Lyonnais enchainèrent par une pénalité vite jouée à la main devant la ligne rochelaise. Bien leur a pris. Après plusieurs temps de jeu, alors que la situation semblait désespérée, Beauxis ratait sa passe sur l'extérieur. L'ailier Arnold la récupérait avant qu'elle ne file en touche. il flirtait avec la ligne de touche avant de résister au plaquage de Vincent Rattez pour marquer le deuxième essai lyonnais.

 

Le joueur

Son arrivée a changé la face de l'équipe lyonnaise. Et de l'histoire du rugby ? Quand même pas. Mais si La Rochelle n'a pas réussi à poursuivre sa série de victoires, elle le doit en partie au troisième ligne aile argentin, Facundo Isa. Il a su profiter du travail de sape de ses coéquipiers pour s'offrir un doublé gagnant en trois minutes (72e, 75e)

 

Les meilleurs : à Lyon : Fearns, Arnold, Couilloud, Isa ;

À La Rochelle : Januarie, Gourdon, Atonio.

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?