Toulouse au zénith des occasions manquées face au Racing

  • Toulouse au zénith des occasions manquées face au Racing
    Toulouse au zénith des occasions manquées face au Racing
Publié le , mis à jour

Les Toulousains se devaient de réagir contre le champion de France en titre, mais comme un symbole de leur saison, les Haut-Garonnais ont fait preuve d'un réel manque de maîtrise dans les moments chauds. Une défficience qui leur coûte le match face au Racing (8-10)

Le résumé :

Toulouse subit d’entrée. D’abord par Machenaud qui transperce le rideau et qui transmet à Grobler ne peut aplatir plaqué par Fickou. En revenant sur l’action, l’arbitre considère que le centre sort volontairement la balle du terrain. Carton Jaune et essai de pénalité. Cela ne pouvait pas plus mal débuter pour les hommùes d'Ugo Mola. (0-10, 10ème). Le Racing se contente de défendre sérieusement et joue un rugby pragmatique malgré les fulgurances de Gray et Fickou. Mais trop d’imprécisions, de touches manquées interrompent les initiatives Toulousaines. 10 à 3 pour un Racing ultra efficace. Les Haut-Garonnais rentrent mieux dans ce début de seconde mi-temps mais font face à une défense francilienne très organisée et très hermétique. Celle-ci se nourrit des très nombreuses munitions laissées en touche par les Rouge et Noir. Les Toulousains sont par deux fois tout proches d'inscrire un essai mais ne scorent pas. La mêlée rouge et noir domine outrageusement jusqu’à provoquer le second carton d’Afatia, synonyme d'expulsion définitive. Nous en sommes à 15 minutes dans les 22 Franciliens quand, bien décalé par MacAlister, Médard marque en coin. Mais l’ouvreur néo-zélandais ne transforme pas. Sur la dernière action, les Toulousains sont pénalisés et le Stade s’incline finalement 10 à 8. Tout un symbole. 

 

Le tournant : Maudite 10ème minute

 

La semaine dernière face à Toulon, Médard est sanctionné d’un carton jaune? assorti d’un essai de pénalité suite à une sortie volontaire du ballon. Bis repetita ce week-end. Nous sommes à la 10ème minute, le Racing déploie son attaque sur l’extérieur, le ballon file jusqu’à Grobler. Le Sud-Africain n'est qu'à 10 mètres de l'en-but et pense pouvoir applatir. Sauf que Gaël Fickou a tapé dans le ballon, qui a filé en touche. Arbitrage vidéo. Selon l’arbitre, dans son mouvement défensif, le centre international semble ôter le ballon des mains de Grobler et l’envoie en touche. Vérité du geste ou non, la sanction est sévère. Carton jaune plus essai de pénalité. Une séquence dont les Toulousains ne se relèveront jamais. 

 

Le joueur : Gerardt Grobler 

 

On connaissait ses aptitudes en touche. Encore aujourd’hui il fût la pierre angulaire dans ce secteur de jeu pour les Racingmen. Plusieurs ballons volés sur lancers adverses, des déviations intelligentes, un véritable poison pour une touche toulousaine amputée de Lamboley et Richie Gray. Outre mesure, ses plaquages, bien que peu académiques firent reculer à chaque fois les Toulousains sur 5 mètres. Peu pénalisé, il a quasiment réalisé le match parfait. 

 

Les meilleurs :

 

Grobler, Laulala, Dulin côté Racing

Gray, Fickou, Dusautoir côté Toulouse; 

 

par Enzo Contreras

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?