Stade Français : Entre incertitudes et envies d'ailleurs

  • Stade Français : Entre incertitudes et envies d'ailleurs
    Stade Français : Entre incertitudes et envies d'ailleurs
Publié le , mis à jour

La période post-fusion avortée s'annonce agitée pour le Stade Français. Si la situation demeure incertaine, les joueurs n'ont aucunes certitudes sur leur poursuite de carrière. Une donnée qui semble encourager certains joueurs à voir ailleurs, et pas des moindres. 

Si l'on s'active en coulisses pour trouver des solutions adéquates à la pérennisation du Stade Français, côté joueurs en revanche, les envies de départs se multiplient. Rassurés ou non par un projet encore trop illisible pour certains, le club perd peu à peu joueurs de renommés, et cadres historiques. Sergio Parisse pourrait en faire partie. L'italien,  courtisé par Montpellier au moment de la fusion, aurait la semaine dernière rencontré les patrons du Lou, désireux de remplacer Facundo Isa par un joueur quatre étoiles. Ira-t-il au bout de sa démarche ? Impossible à dire à l’heure actuelle. Will Genia quant à lui avait reçu son bon de sortie de la part des dirigeants, il devrait finalement rester dans la capitale, les Reds (Super Rugby) n’ayant montré qu’un intérêt limité au profil du demi de mêlée des Wallabies. Le cas du troisième-ligne Jono Ross est plus complexe. Si le numéro huit du Stade français rejoindra bel et bien les Sale Sharks l’an prochain (il était sous contrat jusqu’en 2018), il l’a fait pour des « raisons personnelles » et un salaire inférieur de 30 % à celui qu’il percevait à Paris. Les dirigeants parisiens assurent avoir accepté de libérer gratuitement Ross pour « services rendus » et non pour alléger la masse salariale du club...

Pour en savoir plus, rendez-vous en page 31 de votre édition de ce lundi 17 Avril. 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?