De l'ombre à la lumière

  • De l'ombre à la lumière
    De l'ombre à la lumière
Publié le , mis à jour

Romagnat a validé son maintien en Top 8 lors de la dernière journée face à Caen. Retour sur une saison qui n’a pas été de tout repos.

Pour l’ASM Romagnat, les fins de saison se suivent et se ressemblent. L’an dernier à Unieux en finale de l’Armelle-Auclair, les Auvergnates avaient pris le meilleur sur Lyon (29-7). En l’espace d’une rencontre, la coalition romagnatoise et clermontoise avait fait d’une pierre deux coups en empochant le titre de champion de France et validant au passage leur accession en Top 8. Un an après, le 2 avril, les filles de la présidente, Mélissa Lamour s’imposaient à domicile face à Caen (27-13) et obtenaient leur maintien au sein du plus niveau de la hiérarchie. Les infortunées caennaises quittaient en revanche l’élite après vingt-trois ans de présence. Dans ce match à quitte ou double, Romagnat a ainsi rempli son contrat en s’adjugeant le maintien. « C’était l’objectif de la saison, ajoute la manager Annick Hayraud. Les filles l’ont obtenu. Nous pouvons dire que la saison est réussie. Mais, ce fut particulièrement dur notamment la mise en place et la réception de Caen que nous avons préparée comme une finale. »

Le déclic à Bobigny

Les Auvergnates ont ainsi gagné le droit d’évoluer pour une année supplémentaire au sein de la crème de l’épreuve. Reste que cette saison fut particulièrement éprouvante pour le promu. « Il y a eu des moments de doute, fait remarquer Annick Hayraud. En début de compétition, nous avons mesuré l’écart qu’il y a entre le Top 8 et l’Armelle-Auclair, ce qui explique qu’après six journées, nous n’avions pas encore empoché le moindre point. Les filles auraient pu baisser les bras, mais le groupe ne s’est pas fragilisé. Il a été exemplaire et ce, malgré un nombre important de blessées. Le tournant de la saison fut le match à Bobigny où nous sommes imposées 30-0, cela nous a permis de relancer la saison. Nous savions ce jour-là que le maintien se jouerait lors de la dernière journée face à Caen. » Lors de ce dernier rendez-vous, le promu est passé de l’ombre à la lumière. À l’issue de cette saison, il a certes souffert, mais beaucoup appris. Pour la saison prochaine, l’ASM Romagnat est prêt pour relever un nouveau défi. Le comité directeur maintient sa confiance au duo Ribeyrolle-Scelzo. Et au sein du club, on reste fidèle à la formation. Pour la saison à venir, de nombreuses moins de 18 ans rejoignent le groupe seniors. Pour 2018, l’ASM Romagnat pourrait être le poil à gratter du Top 8.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?