Issoudun, les raisins de la sagesse

  • Issoudun, les raisins de la sagesse
    Issoudun, les raisins de la sagesse
Publié le , mis à jour

Le club d’Issoudun jouera dimanche sa finalehonneur contre Saint-Pierre-des-Corps, qui donnera au vainqueur le billet promotionnel en Fédérale 3. L’équipe profite du travail du centre de formation abandonné.

Dimanche à Loches, la finale régionale du championnat Honneur du comité du Centre, mettra aux prises les deux équipes d’Issoudun et de Saint-Pierre-des-Corps. Celle qui gagnera jouera en Fédérale 3 la saison prochaine. Les deux clubs ont déjà un passé fédéral fourni. Le champion sera donc forcément un membre éminent de la caste dans anciens de retour dans le grand barnum des divisions nationales. Issoudun y jouait encore la saison dernière. Après dix ans de présence, le club avait subi une relégation difficile (2 nuls et 16 défaites). L’équipe s’en est bien remise. Elle profite d’un passé de formation singulier, avec lequel la nouvelle équipe dirigeante entend renouer.

Ce club d’Issoudun présente un paradoxe. Il est relativement petit (160 licenciés), pas très riche (160 000 € de budget), et le niveau de sa formation est relativement faible. On ne compte qu’une cinquantaine de joueurs dans son école de rugby. Mais c’est grâce à la formation interne que l’équipe première a réussi à se positionner dans cet entre-deux sportif, au milieu du monde régional et fédéral. Dans l’équipe première actuelle, on compte plus des trois-quarts de joueurs passés par le centre de formation que le club avait animé à l’époque pendant cinq ans. Ce centre avait fermé ses portes en 2012, quand le responsable Arnaud Roche avait quitté le club. « Aujourd’hui, raconte le coentraîneur Pascal Delplanque, arrivé l’an dernier au chevet de la première, nous pouvons compter sur une équipe qui a un passé commun très solide, et dont les individualités disposent d’un très bon bagage technique. J’étais à Châteauroux à l’époque, et je trouvais que le travail réalisé par Issoudun était remarquable. Ils avaient réellement associé le soutien scolaire aux entraînements de rugby pour les collégiens. L’émulation née de cette période, on la retrouve dans l’équipe de maintenant. » Les dirigeants actuels veulent renouer avec ce savoir-faire.

« Réenclencher un cercle vertueux »

À l’intersaison, quatre anciens joueurs ont pris la suite de la présidence de Christophe Mitirié, qui avait manifesté son intention de se mettre un peu en retrait. Deux d’entre eux jouent encore, l’un en première et l’autre en réserve. La jeunesse et la proximité de cette nouvelle équipe dirigeante avaient déjà créé une dynamique naturelle. « Nous voulons maintenant rapidement réenclencher un cercle vertueux chez notre jeunesse, explique le coprésident Stéphane Dartier. Nous sommes en train d’auditionner des candidats pour remettre en route notre centre. Ce sera bientôt fait. La ville d’Issoudun met à notre disposition des installations de très bon niveau. Notre passé sportif nous dit que nous avons notre place en Fédérale 3, et la réussite actuelle avec nos jeunes joueurs montre ce que nous pouvons tirer comme bénéfice de nos efforts bien ciblés. Ils avaient éprouvé des difficultés l’an dernier en Fédérale 3. Mais l’équipe avait vécu de profonds remaniements, avec les départs ou les arrêts de nombreux joueurs. Ils ont grandi en responsabilité, et avec l’ouverture des poules à douze clubs, je suis certain que nous pourrons nous y maintenir, et prospérer. » Reste à battre cette belle équipe de Saint-Pierre-des-Corps, qui pendant la saison régulière, s’était imposée à Issoudun…

 

par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?