Thierry Dusautoir annonce sa retraite

La nouvelle couvait depuis le début de la saison, Thierry Dusautoir l'a confirmée ce mercredi midi. Le troisième ligne du Stade toulousain a annoncé qu'il prendrait sa retraite à l'issue de l'actuelle saison... 

Clap de fin pour l'ancien capitaine des Bleus. Thierry Dusautoir a officiellement annoncé mercredi qu'il prenait sa retraite à l'issue de la saison. En difficulté dans le championnat, Toulouse ne participera pas aux phases finales du Top 14. Une première depuis 1976. Le départ de son emblématique capitaine marque la fin d'une ère en Haute-Garonne. Arrivé en 2006 au Stade, le troisième ligne s'est rapidement imposé comme un cadre du vestiaire. Sous les ordres de Guy Novès, Dusautoir aura remporté tous les titres possibles. Il est triple champion de France (2008,2011,2012) et champion d'Europe (2010).

« Je souhaite aujourd'hui dire merci au rugby car à la fin de la saison je prendrai ma retraite. C'est un moment particulier mais qui n'est pas triste. Il y a beacuoup de défis qui m'attendent pour mon après-carrière. Je les reléverai avec la même passion et la même envie que précédemment », a déclaré Dusatoir en conférence de presse. 

Découvert à Biarritz

Formé à Périgueux, passé par Bordeaux-Bègles et Colomiers, c'est à Biarritz que Thierry Dusautoir se révèle. Son association avec Imanol Harinordoquy et Serge Besten lui aura permis d'atteindre les sommets dans le Pays basque. Il est champion de France en 2005 et 2006. La même année, il est finaliste de la Coupe d'Europe. Des performances remarquables qui lui valent de connaître ses premières sélections en équipe de France. 

Pourtant, c'est véritablement en 2007 qu'il se révèle aux yeux du grand public. Lors de la Coupe du monde en France, il est d'abord non-sélectionné avant de pallier la blessure d'Elvis Vermeulen. Appelé de dernière minute, sa perrformance face à la Nouvelle-Zélande reste encore gravée dans les mémoires. Auteur de 38 plaquages, record mondial à l'époque, Therry Dusatoir avait inscrit un essai. Il fut le grand bonhomme de l'un des plus grands exploits de l'histoire du rugby français. Si les Bleus échouaient en demi-finale, la légende de Thierry Dusautoir était née. 

Meilleur joueur du monde et capitaine des Bleus

Devenu un joueur de base du nouveau sélectionneur, Marc Lièvremont, le troisième ligne devient le capitaine de l'équipe de France. A sa tête, les Bleus réalisent le Grand Chelem en 2010. Surtout, les Tricolores se qualifient pour la finale de la Coupe du monde l'année suivante. Emmenés par son capitaine, les Bleus réalisent une finale exceptionnelle mais s'incline face à la meilleure équipe du monde. Triste consolation pour Thierry Dusautoir, il est élu la même année meilleur joueur du monde. À la fin d'une saison riche où il a fini champion de France, deuxième du Tournoi et deuxième de la Coupe du monde.

La fin de son histoire avec les Bleus est compliquée. Sous le mandat de Saint-André, il ne remporte aucun Tournoi. Pire, les Bleus sont balayés en quart de finale de la Coupe du monde 2015 face aux All Blacks (62-13). L'une des plus groses défaites du rugby français. C'est sur cet ultime revers que Thierry Dusautoir raccroche avec l'équipe de France après 80 sélections dont 56 en tant que capitaine. Un record pour les Tricolores. 

par Pierre Loevenbruck

Réactions

Commentaires

Bonne retraite champion mais que c'est Dommage que ce Joueur soit pas sorti du stade avec mla Victoire et la qualif,Merci MR Gahuzére le Pompom de la bétise vous est décerné avec joie,vous êtes a l'image des Arbitres Manipulés style Charabas,Ruiz,Lafont,Cardona,et j'en passe Mais bon le Racing pourra vous faire une statue celle d'y croire encore,tellement vous êtiez RIDICULE

Bonne retraite champion mais que c'est Dommage que ce Joueur soit pas sorti du stade avec la Victoire et la qualif,Merci MR Gahuzére le Pompom de la bétise vous est décerné avec joie,vous êtes a l'image des Arbitres Manipulés style Charabas,Ruiz,Lafont,Cardona,et j'en passe Mais bon le Racing pourra vous faire une statue celle d'y croire encore,tellement vous êtiez RIDICULE