PEYREHORADE : 3022 élèves et 958 trophées

  • PEYREHORADE : 3022 élèves et 958 trophées
    PEYREHORADE : 3022 élèves et 958 trophées
Publié le , mis à jour

Les Landais du Pays d’Orthe croit en l’avenir d’un rugby formateur et attractif. L’exemple qu’ils donnent depuis 50 ans sera célébré en juillet prochain.

Il reste quelque chose de Peyrehorade au plus haut niveau. Jeff Dubois, le fils de Gaston, transmet sa passion du jeu aux attaquants tricolores. Et parmi la cinquantaine de Peyrehoradais qui ont déroulé de belles carrières sur les rivages internationaux, dont de nombreux juniors, personne n’a oublié les C. Laborde, M. Taffary, J. Darrieussecq, J. Peyrelongue, C. Lamaison et Jeff Dubois sans parler de son père. Car le Peyrehorade Sport Rugby Pays d’Orthe a côtoyé les grands. C’était un temps où les forces de notre rugby, humaines et matérielles, étaient profitablement réparties sur un large territoire. Le club des Landes se trouvait alors tout proche de ceux qui se croisaient sans complexes, les Clermont face à Tyrosse, Pau contre Bagnères ou le Racing face au Boucau. Les temps ont changé, les profondes cultures n’ont pas résisté au choc économique. Le rugby peyrehoradais actuel, coprésidé par Jean-Louis Bareigts, Thierry Ladonne et François Lafitte se satisfait pleinement d’un bon parcours en Fédérale 2. « Il y a pour le rugby de Fédérales de vraies raisons d’espérer si nous cultivons notre différence avec les pros », propose J. L Bareigts. Il a cependant une autre excellente raison de se réjouir. L’école de rugby du PSR célébrera le 1er juillet prochain ses 50 ans. Présidée en 2017 par Pétian Roussarie, le père de Peïo et Luix, gérée logistiquement par Michel Sangla, elle est remarquable par son originalité et son rayonnement. Elle fut par exemple l’une des premières en France à fonctionner d’une manière autonome et en installant des circuits de ramassage des enfants. Cette année, l’école de rugby a fêté son 3022e élève. Mais cette structure représente aussi 260 éducateurs qui se sont succédé au cours des années.

Des défis sportifs

Autre constat significatif, les élèves sont issus de cinquante-six communes différentes de la région. À la maison du rugby sont exposés les 958 trophées qui témoignent d’une activité intense. À l’heure où les dirigeants regrettent la forte déperdition de jeunes joueurs, le PSR peut s’enorgueillir de compter 900 élèves qui ont poursuivi la pratique du rugby après l’école, localement ou dans d’autres clubs, avec parfois des titres d’internationaux. Créateur de l’école de rugby en 1967, Gaston Dubois est fier de ces jeunes qui ont : « Toujours gardé au fond du cœur leur attachement à leur club formateur. » L’année du cinquantenaire, il souhaite un bel évènement amical, fraternel et convivial : « Ils seront des centaines à se rassembler le 1er juillet sur le stade de Peyrehorade. Autour d’une table bien sûr, mais surtout dans des défis sportifs en pratiquant le rugby à V dans quatre catégories différentes : enfants (-15 ans), ados (-20 ans), actifs (-35 ans) et anciens (+35 ans). Nous lançons l’invitation aux anciens de l’école mais aussi à toutes les sociétés sportives et culturelles de la région, aux communes du canton, aux amateurs et familles. » Vous l’aurez compris le « Challenge Bamba Lesgourgues », un grand ancien, se veut être une journée mémorable dans l’histoire du club. « Tous ensemble, lance Gaston Dubois, nous avons prolongé de quelques mètres la tranchée ouverte par d’autres afin de transmettre aux suivants le travail commencé et surtout à poursuivre. » Auprès de tous les siens fortement imprégnés de vert et blanc, Gaston invite à fêter le passé pour bien préparer l’avenir. Rien d’autres qu’un message de progrès…

Inscriptions : Gaston Dubois, 620 avenue Jean Dupaya, 40 300 Peyrehorade.

par Gérard Piffeteau

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?