La fin justifie les moyens…

  • La fin justifie les moyens…
    La fin justifie les moyens…
Publié le , mis à jour

Ce premier match d’une série capitale offre à Montauban et Dax  une occasion d’assoir leurs ambitions respectives, mais opposées…

L’équipe de l’US Montauban, installée à la 5e place qualificative, doit aborder ces trois prochains matchs avec sérieux. S’ils veulent confirmer et valider cette étonnante saison par une qualification méritée, les verts et noirs ne doivent pas passer à côté ce soir. Après la réception de l’US Dax, les Montalbanais se déplaceront à Colomiers avant de recevoir Oyonnax pour la dernière journée. Autant dire que les jokers sont absents de leur jeu. Les Dacquois, 12e à 10 points du premier reléguable Albi, sont à la recherche des derniers points pour assurer un nouveau maintien… Les ambitions sont certes opposées, mais l’ambition sur ce match est aussi grande de part et d’autre. Après ce déplacement, Dax va recevoir le Stade Montois et se déplacer à Aurillac. Ce match se présente pour les dacquois comme une opportunité de salut sans une pression démesurée.

Comme souvent, un match à enjeux peut amener son lot de surprise.

Les landais sont décomplexés après leurs deux victoires à domicile contre l’Usap et Carcassonne. Ils sont surtout rassurés sur leur potentiel à l’extérieur après avoir ramené d’Agen un bonus défensif (faute de mieux) et produit une belle prestation chez le leader Oyonnaxien. Les sapiaçais, après un passage à vide, viennent d’enchainer trois victoires consécutives, dont deux à l’extérieur (à Béziers et Albi). On peut s’attendre à un match engagé et peut être serré… Les clés du match seront néanmoins difficiles à trouver pour les landais. Jérôme Daret, le manager dacquois précise : « Montauban est de loin la meilleure défense de cette ProD2. Ils défendent très bien et surtout sans jamais paniquer. Si on ajoute à cela, leur capacité à générer un gros volume de jeu, nous avons bien conscience que cette équipe va être difficile à manœuvrer. ». Le souvenir du match aller est tenace. Les landais, après un début de saison plus que prometteur, avaient subi leur première défaite à domicile contre ces mêmes Montalbanais. Souvenir tenace, car les rouges et blancs avaient réussi un gros match, mais c’étaient fait cueillir contre le cours du jeu, par une interception. C’est donc de pragmatisme et de réalisme, que sont aussi capables les joueurs du duo Lafond/Whitaker… Si les dacquois réussissent à rééditer des performances comme celles à Perpignan ou à Vannes, les dacquois pourraient bien venir gâcher la fête et prendre leur revanche du match aller. « Ces 10 points d’avance ne suffisent pas à assurer notre salut. Plus tôt nous récolterons des points, mieux ce sera. Ramener quelque chose de Sapiac serait le meilleur moyen de nous rendre plus facile la réception de l’éternel rival landais la semaine prochaine… » conclu le manager dacquois, avec un brin de malice…

Par Laurent Travini

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?