Tanguy : « On ne va pas réinventer notre rugby maintenant ! »

  • Tanguy : « On ne va pas réinventer notre rugby maintenant ! »
    Tanguy : « On ne va pas réinventer notre rugby maintenant ! »
Publié le

Le Stade Rochelais accueille sur ses terres l'équipe de Gloucester pour une demi-finale de Challenge Cup. L'heure est à la concentration mentale du côté des Maritimes.

C'est la troisième fois que les Maritimes vont affronter cette équipe de Gloucester. Mais cette fois-ci pour un match à élimination directe et un ticket pour la finale à Edimbourg. Pour certains, il est évident, que cette rencontre peut permettre au club d'écrire une nouvelle page de l'histoire, comme pour Mathieu Tanguy: « C'est une première pour le club et pour la ville c'est donc avec beaucoup d'appétit que j'entame cette semaine. » déclare le pur produit rochelais avant de rajouter : « On sait que notre jeu fonctionne sinon on ne serait pas là, à nous de faire le boulot samedi. » Et si Uini Atonio était persuadé dès le début de saison que le Stade Rochelais pouvait atteindre ces échéances aujourd'hui, Mathieu Tanguy , qui aura à peine 21 ans le 5 juin prochain, n'en espérait pas autant : « Je n'avais pas assez de recul avec mon expérience personnelle pour me permettre de juger notre effectif et savoir ce qu'on serait amené à faire dans la saison, mais je rejoins Uini sur le fait que dès le début de saison je sentais que notre effectif était plus conséquent et pouvait faire de belles choses. »

La Rochelle connaît ses forces

Pour cette échéance européenne, l'heure est donc principalement à la préparation mentale. Comme pour Mathieu Tanguy : « Pour moi, c'est une nouveauté. Je vais davantage me baser sur ma préparation mentale que sur la préparation physique. Ce n'est pas aujourd'hui, qu'on va inventer notre rugby. On le jour depuis presque 11 mois, nous connaissons nos forces. Et pour ce qui est de la pression elle viendra progressivement. » Et si cette demi-finale se jouera dans l'antre de Deflandre, ça sera surtout un bel avantage pour les Jaune et Noir, notamment pour le jeune deuxième ligne, qui a connu ce stade il y a bien des années : « C'est toujours un avantage de jouer ici pour ma part. On ne va pas gaspiller du jus à se déplacer et notre public est fantastique. On aime jouer ici et donner du plaisir à nos supporters. »

 

Par Jessica Fiscal, à la Rochelle

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?