Les Saracens tout en maîtrise

  • Les Saracens tout en maîtrise
    Les Saracens tout en maîtrise
Publié le , mis à jour

C'est une véritable démonstration de force qu'on offert les Anglais des Saracens. Face à des Irlandais méconnaissables, les Londoniens ont composté (26-10) leur billet pour la finale de la Coupe d'Europe à Edimbourg. 

Résumé :

Dans un Aviva Stadium tout de rouge vêtu le Munster et Saracens ont livré une prestations de très haut niveau. D'entrée de jeu les Irlandais impriment leur rythme sur la rencontre. Une domination en mêlée fermée et dans le jeu, concrétisé par trois points de Bleyendaal (3-0,7e). L'intensité est rendez-vous, proche des standards d'un match international. Après 20 minutes de jeu les deux équipes sont dos à dos 3-3. Puis petit à petit le vent tourne en faveur des Anglais. Owen Farrell et ses coéquipiers bousculent leurs hôtes du jour. Incappable de sortir de leur registre du jeu à une passe, les Munstermen butent sur une défense de fer londonienne. Un manque d'alternance irlandais qui coute cher en énergie. Ce n'est qu'à la 38e minute que le demi de mêlée Williams décide de jouer au large... en vain. À la pause, les Saracens mènent 6-3. Au retour des vestiaires, c'est une leçon de rugby qu'ont donné les Anglais. Derrière une défense qui a constament avancée, les Saracens ont concassé leurs adversaires. Emmenés par les frères Vunipola, les Sarries ont fait déjoué des Irlandais totalment méconnaissable. Un essai de Mako Vunipola (53e), un de Chris Wyles (70e) ajouté au 100% au pied d'Owen Farrel la victoire des champions d'Europe en titre est sans appel (26-10). 

 

Homme du match : Duncan Williams

Difficile de faire oublier Connor Murray. Aller demander à son remplaçant Ducan Williams il vous le confirmera. Le demi de mêlée irlandais est passé complètement à côté de son match. Incapable d'alterner le jeu, il est apparu perdu sur la pelouse de l'Aviva Stadium. Approximatif dans son jeu au pied avec lequel il aura rendu bien trop de munitions à ses adversaires. Le numéro 9 irlandais pourtant expérimenté (31 ans) a pesé sur la rencontre mais dans le mauvais sens. 

 

Essai du match : Mako Vunipola 53e

Dix minutes. Cela faisait dix minutes que l'essai pendait au nez du Munster. Avertis après, l'essai raté de Kruis, les Irlandais n'ont rien pu faire face à la puissance anglaise. Sous pression, Bleyendaal trouve une petite touche dans ses 22 mètres. Sur le lancer, les Anglais captent le ballon et entament leur entreprise de démolition. Une succession de temps de jeu au près conclu par un essai tout en "finesse" du piler international anglais et futur Lion Britannique, Mako Vunipola. Les Anglais prennent le large 13-3, le Munster a un genou à terre.

 

Les meilleurs :

Saracens : M.Vunipola, B.Vunipola, Goode, Farrell, Koch, Rhodes, Bosch.

Munster : Zebo, CJ Stander, O'Donnell.

 

par Félix Comane 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?