Destin cruel pour La Rochelle

  • Destin cruel pour La Rochelle
    Destin cruel pour La Rochelle
Publié le

La Rochelle a été battue pour la première fois à domicile par de courageux anglais de Gloucester (14-16). Une interception a tout basculer le sort du match.

Le match

La Rochelle a perdu son premier match à domicile de la saison, de très peu et d’une manière assez cruelle. Ce fut un match hyper serré, dur, âpre. 80 minutes de rugby intense comme on aime en voir dans un match de phase finale. Les Rochelais nous ont semblé un peu plus forts mais Gloucester a défendu avec cœur notamment sur les ballons portés. Le public hua copieusement M. Brace pas assez généreux en pénalités envers l'équipe maritime. C’est vrai que certaines décisions furent litigieuses mais La Rochelle a aussi fait des bourdes à l’image de Broke James, qui a signé l’un des matchs les plus décevants de sa carrière rochelaise.

 

Le fait

La domination improductive des avants rochelais, peu aidés par M. Brace qui les récompensa peu de leur domination en mêlée et de leur efforts dans les mauls.

 

Le tournant

Évidemment, l’interception de Burns, à la 58e, un sprint de 60 mètres meurtrier qui a totalement changé la partie.

 

Le plus beau mouvement

Une relance de Murimurivalu et de Lacroix qui fit 80 mètres et qui, hélas se termina par un turn-over des Anglais.

 

Le joueur

Le talonneur gallois de Gloucester Richard Hibbard nous sembla hyperactif sur les points chauds. Un match de travailleur.

 

Les meilleurs :

À La Rochelle: Retière, Botia, Tanguy.

À Gloucester: Hibbard, Moriarty, Morgan, Burns, Rowan.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?