Finales Poitou-Charentes : Royan Saujon, Fouras et Rochefort sacrés

  • Finales Poitou-Charentes : Royan Saujon, Fouras et Rochefort sacrés
    Finales Poitou-Charentes : Royan Saujon, Fouras et Rochefort sacrés
Publié le , mis à jour

Dans une deuxième partie de journée, ce sont les finales honneur qui ont pris place au Stade André Fournat à Aigrefeuille d'Aunis. Retour sur le match de Royan Saujon, Fouras ainsi que Rochefort.

Finale Réserve Honneur : Royan Saujon / Sport Athletic Rochefort Rugby 22-13

Thomas Daout, entraîneur de Royan est revenu sur ce match : « Enfin ce bouclier. C'est la concrétisation avec un groupe très jeune. » Pris par l'émotion et la joie de ses joueurs, Thomas reprend : « Il y a beaucoup d'émotions aujourd'hui. Rochefort était un adversaire qu'on avait rencontré il y a 15 jours en dernier match de poule et on avait décidé de pas se montrer. Pour cette finale, on a bien étudier leur jeu et à l'entraînement on a bossé que ça. On a fait le match qu'on voulait faire. Les joueurs ont eu un cœur énorme, on est revenu dans le jeu rapidement, on marque un essai splendide et après on tient d'autant plus qu'on prend un rouge dans les douze dernières minutes mais voilà, la victoire est là. » Royan Saujon repart donc vainqueur de cette finale Réserve Honneur et c'est l'heure aussi pour Thomas Daout, du bilan : « C'est une saison magnifique... c'est une saison que beaucoup aimerait vivre et je suis heureux de pouvoir vivre ça avec les joueurs. Maintenant il reste un match de plus, et peut-être encore un autre avec les championnats de France. Pour l'instant on va savourer le bouclier, on y pensera un peu plus tard. »

 

Finale Promotion Honneur : US Thouarsaise Rugby / Fouras Olympique Club 20-26

C'est une finale comme tout le monde aimerait en jouer. Un score serré et deux équipes qui se sont rendus coup pour coup tout au long de la partie. Mais dans la loi du sport il faut toujours un vainqueur et ce jour-là, c'est Fouras qui l'a emporté sur le score de 26 à 20. Pierre-Yves Lacaud, entraîneur de l'équipe de Fouras revient sur ce match : « Au match aller nous avions gagné chez nous, et en déplacement chez eux nous avions pris une correction mais aujourd'hui on a mis les ingrédients nécessaires pour cette finale et notre envie nous a fait gagner face à cette très belle équipe de Thouars, c'est importante de le préciser. Concrètement aujourd'hui on a fait la guerre des rucks, ce qu'on avait pas su faire chez eux. On a réussi à bien contrarier leurs ballons et au bout il y a la victoire. » Une équipe de Fouras relativement jeune, qui embelli d'autant plus ce bouclier : « On a une moyenne d'âge de 24 ans, donc ça va leur faire aussi une très belle expérience. » Une saison qui s'achève de la plus belle manière pour les Fourasins : « Oui en effet surtout qu'on arrive de première série. On monte et on est au top et c'est génial pour tous ces jeunes. » se satisfaisait Pierre-Yves Lacaud.

 

Finale Honneur : SA Rochefort Rugby / Club Omnisports Couronnais 9-5

Si Rochefort partait grand favori pour cette finale, le club de la Couronne a tout de même su bien rivaliser avec cette équipe. Les hommes de « Di Tom » ont été très présents en défense, même si territorialement l'équipe de Rochefort dominait largement. Pourtant à la mi-temps, les deux équipes n'avaient toujours pas ouvert leur compteur de points. En deuxième période, Rochefort a pris l'ascendant au pied grâce à trois pénalités. 9-0. On pourrait croire que le match est plié. Mais la Couronne réagi d'une très belle manière en allant inscrire un essai en fin de match non transformé. Rochefort remporte malgré tout cette finale honneur ainsi que son ticket pour la Fédérale 3. Conscient, l'entraîneur de la Couronne reconnaît : « Ils étaient plus forts... » Du côté de Rochefort, François Bolleau, l'entraîneur déclarait à la suite de cette victoire : « Félicitations aux mecs, ils ont fait ce qu'il fallait. On a respecté notre jeu. On cherchait depuis le début de saison cette montée et on a réussi. » Quand au président de Rochefort, Sébastien Lienhart, il s'exprimait ému jusqu'aux larmes sur la performance de son équipe : « On s'est battu depuis le début de la saison, on la voulait cette finale, on la voulait cette montée. C'est que du bonheur. On a été chercher des joueurs qui avaient besoin de retrouver cette 3e division et c’est important pour le club et la ville. »

 

Par Jessica Fiscal, envoyée spéciale à Aigrefeuille d'Aunis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?