Les 5 bonnes raisons de regarder Bayonne – Grenoble

  • Les 5 bonnes raisons de regarder Bayonne – Grenoble
    Les 5 bonnes raisons de regarder Bayonne – Grenoble
Publié le , mis à jour

Un derby électrique entre les clubs parisiens, la bataille pour la première place entre La Rochelle et Montpellier, une lutte acharnée pour les 6 places qualificatives mais aussi et surtout Bayonne – Grenoble. Dans cette optique, Midi Olympique vous propose les 5 bonnes raisons de regarder cet alléchant duel.

1) Du jeu et encore du jeu

Les deux équipes, respectivement 14 et 13e, sont condamnées et devraient jouer sans complexes sur la pelouse de Jean Dauger ce samedi. Si les partenaires de Montribot connaissent la sentence depuis quelques temps, les Grenoblois eux, ont été condamné lors de la précédente journée suite à leur défaite face à Clermont (18-59). La partie devrait sans doute être débridée et ce n’est pas l’histoire qui nous donnerait tort. Les deux dernières confrontations qui opposaient les deux équipes avaient été le théâtre d’un festival offensif. 75 points avaient été inscrits en 2015 et 60 au match aller de l’exercice 2016/2017. Ça promet !

 

2) La dernière Peña Baiona de l’année

C’est un monument du rugby français et plus particulièrement de l’Aviron Bayonnais. Ce chant mythique, entonné avant le début des matchs, descendra des travées de Jean Dauger pour la dernière fois cette saison, à 18h30.

 

3) Les adieux de Monribot

Arrivé en 2013 en provenance d’Agen, Jean Monribot s’est vite mué en leader de l’équipe basque. Capitaine exemplaire, le joueur formé à l’US Lallinde aura marqué de son empreinte l’Aviron Bayonnais qu’il mènera à la monté la saison dernière. Le troisième ligne fera ses adieux au public ce samedi. Un adieu forcément émouvant.

 

4) Pottoka fête ses 15 ans !

Agen a ses pruneaux. Bordeaux son vin. Le stade français...ses maillots rose. Bayonne a Pottoka. Il est la mascotte la plus célèbre du rugby français. Garant de la belle ambiance de Jean Dauger. Ce samedi, il fêtera ses 15 ans. Quinze ans de roulades, de holas, de facéties en tous genres qui ont régalé les supporters de l’Aviron Bayonnais. Avant de continuer sur les pelouse de Pro D2, Pottaka s’offre un galop d’adieu pour son anniversaire.

 

 

5) Par ce qu'on vous le dit, mais aussi par ce qu'un top 4, c' est moins bien qu'un top 5.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?