Mission accomplie pour Biarritz

  • Mission accomplie pour Biarritz
    Mission accomplie pour Biarritz
Publié le

Tenu en échec pendant une mi-temps, Biarritz a fait exploser Aurillac en vingt minutes. Les Basques s’offrent une victoire bonifiée 41-8, et se rendront à Mont-de-Marsan pour accrocher la qualification. 

Pour la dernière de la saison à Aguiléra, le public Biarrot s’était mobilisé en masse. Pour rendre un dernier hommage aux partants, mais aussi pour soutenir son équipe en quête d’une victoire dans la course aux phases finales. Poussé par tout un stade, le BO réalisait une bonne entame et rapidement, Lucu ouvrait le score (3-0 à la 3ème). Joueurs, peut-être un peu trop en ce début de match, les Biarrots manquaient l’occasion de doubler la mise trois minutes plus tard en préférant la touche aux points, et la munition était gâchée. De son côté, Aurillac allait se montrer réaliste. Après une pénalité de Petitjean, les Cantalous profitaient de leur supériorité numérique, suite à un carton jaune reçu par Gimenez, pour inscrire le premier essai du match, par William Vaccaril à la conclusion d’un ballon porté. De quoi mettre les visiteurs en confiance, qui se posaient dans le camp biarrot, sans pour autant parvenir à scorer. Maladroit en touche et plus indiscipliné que son adversaire, le BO peinait à imposer son jeu pendant cette première demi-heure et devait se résoudre à défendre. Le match tombait alors dans un faux rythme, la faute aux mêlées constamment sanctionnées, avec les deux droitiers Biarrots et deux gauchers Aurillacois sanctionnés par des cartons jaunes. Peu d’envolées, jusqu’à cette percée d’Hamdaoui et l’essai de Ximun Lucu (lire plus bas) qui permettait au BO de mener 13-8 à la pause. 

Lancés par cet essai juste avant la pause, le BO allait littéralement se lâcher dans le second acte. Une première réalisation de Yohan Le Bourhis à la 47ème donnait de l’air à son équipe. Alexandre Roumat, puis Yohan Le Bourhis, à nouveau, corsaient l’addition et offraient provisoirement le bonus à Biarritz. Totalement délivrés, les coéquipiers de David Roumieu se faisaient plaisir et Kylan Hamdaoui, inspiré, ajustait un beau coup de pied à suivre que Saimoni Vaka aplatissait (41-8 à la 61e). Le score ne bougeait plus, Biarritz pouvait se satisfaire et jouera la qualification dimanche prochain à Mont de Marsan.

 

L’essai du match : Le deuxième de Yohan Le Bourhis

Biarritz vient de faire le break et mène 27-8. C’est le moment que choisi Kylan Hamdaoui pour semer le feu dans la défense Aurillacoise en la transperçant. Alexandre Roumat a bien suivi et se propose à hauteur, avant de transmettre le cuir à Ximun Lucu. L’arrière Biarrot remet ensuite à Yohan Le Bourhis, qui, à la course, vient conclure ce bel enchaînement et s’offre un doublé.

 

Le fait du match : Quatre cartons, pour les piliers

Alors que les mêlées sont constamment sanctionnées (trois pénalités contre le BO, une contre Aurillac, sans compter les coups francs en première mi-temps), M. Datas a pris ses responsabilités à la 30e en infligeant deux cartons, pour Leandro Assi et Grégory Fabro. Pour disputer la mêlée suivante, les staffs faisaient donc entrer leurs remplaçants Eugène Van Staden et Antoine Fouquier. Mais après quelques mêlées disputées, n’ayant pas trouvé de stabilité, l’arbitre décidait de sortir deux nouvelles biscottes aux néo entrants. 

 

L’homme du match 

C’est collectivement que Biarritz s’est défait du piège Cantalou en début de deuxième période. On pourra cependant retenir la belle prestation d’Alexandre Roumat, qui, pour sa dernière à Aguiléra a marqué le premier essai de sa jeune carrière en Pro D2. Il fut également acteur sur le deuxième essai de Le Bourhis, en venant au soutien d’Hamdaoui en début d’action.

 

Les meilleurs :

À Biarritz : Roumieu, Roumat, M. Lucu, Le Bourhis, Hamdaoui, X. Lucu 

À Aurillac : Granouillet, Hezard, Vaccaril, Gaveau

Par Pablo Ordas

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?