Un exploit majuscule, mais …

  • Un exploit majuscule, mais …
    Un exploit majuscule, mais …
Publié le , mis à jour

Les Tarnais réalisent un énorme exploit et font perdre le titre et l'accession directe à Agen en même temps qu'ils entretiennent un infime espoir de maintien. Infime, car tous les concurrents directs du SCA ont gagné.

Résumé

 

Soixante minutes de très haute volée. Et puis les vingt dernières à subir, à plier, à rompre parfois, mais qui permettent quand même de conserver de haute lutte deux petits points d'avance au tableau d'affichage pour que les Tarnais s'imposent 20 à 18 dans le match de la peur.

Trois essais magnifiques, un bonus offensif un temps en poche, la soirée s'annonçait belle. Mais la réaction agenaise, crainte par tous au vu du banc surpuissant qui attendait patiemment son heure, est arrivé. Adieu le bonus offensif, c'est la victoire qu'il fallait préserver à tout prix. Albi y est parvenu, au terme d'une fin de partie acharnée, où la tension l'a disputé à l'émotion. Les dieux du rugby ont entendu les prières albigeoise et les Tarnais ont gagné. Mais, sur les autres pelouses, Dax, Narbonne et Vannes ont fait le métier. Les données sont claires : Albi n'est plus maître de son destin. En plus d'une victoire à Carcassonne, il faudra souhaiter des défaites de Dax et/ou Narbonne et/ou Vannes (respectivement à Aurillac, contre Angoulême et contre Bourgoin). Autant l'écrire tout net, ce sera très compliqué, d'autant plus que les Berjalliens ont montré ce vendredi à quel point ils étaient déjà ailleurs. Rageant pour Albi qui a montré depuis la prise de fonctions des nouveaux entraîneurs un niveau de jeu enthousiasmant, contrariant les plus grands (Perpignan, Agen). Quoi qu'il arrive, il faudra apprendre de cette saison en enfer.

 

L'essai.

Benoît Sicart. C'est la réalisation qui a bien lancé la soirée. Agen anesthésié par l'enjeu, ne répond pas au défi physique et recule à l'impact. Les temps de jeu s'enchaînent pour Albi et une superbe sautée de Dan Kirkpatrick trouve Benoît Sicart qui n'a plus qu'à conclure. 5-0, Albi était lancé.

 

Les hommes

Lucas Blanc et Romain Barthélémy. Le premier s'est illustré en inscrivant deux beaux essais de pur ailier. Le deuxième, replacé à l'ouverture pour laisser la place de centre à Daniel Kirkpatrick afin d'évoluer avec deux « 5/8e » a guidé le jeu avec maestria. Dans tous les bons coups de son équipe, il a livré un des plus beaux matchs de sa saison. Chapeau.

 

Le tournant

Le carton jaune de Maxime Curie. Alors qu'Albi endigue la révolte agenaise, Max Curie est sanctionné (sévèrement) d'un carton jaune. Sur la mêlée suivante, l'arbitre de la rencontre, M. Noirot, file entre les perches pour donner un essai de pénalité. Agen revenait dans la partie, 20-13.

 

Les meilleurs

à Albi : Barthélémy, Tavalea, L. Blanc, Sicart, Boukerou ; à Agen, Erbani, Nakosi, Darbo.

par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?