Le maintien au bout du suspens…

  • Le maintien au bout du suspens…
    Le maintien au bout du suspens…
Publié le

À l’issue d’un derby tendu, mais à la dramaturgie évidente, les dacquois viennent à bout de leur rival et clôturent cette courageuse saison par un maintien amplement mérité… 

Le match :

Tout était réuni pour faire de ce match à enjeu, une fête du rugby landais. Un public venu en nombre (7200 spectateurs), un temps propice au jeu et un vrai enjeu pour les deux équipes. Mais comme il est parfois de coutume, l’enjeu a crispé le début des débats. Sur le coup d’envoi, les montois mettent les dacquois sous pression. La défense jaune et noire dresse une barrière devant les 22 dacquois. Mis à la faute, les protégés du duo Furet-Saint André, concèdent une pénalité. Le centre Dandre Gerber ouvre logiquement le score (0-3, 3ième). Les dix premières minutes se déroulent sur le même tempo. Empruntés, les dacquois sont cantonnés dans leurs 22, par une défense montoise bien en place. La pression des visiteurs pousse les locaux à la faute. Le centre Guillaume Devade écope d’un carton jaune pour faute répétée (11ième). Dans un ensemble dacquois un peu timide, seule la mêlée donne des signes de positif. Coupable d’un inhabituelle fébrilité, Dax a du mal à enchainer. Les joueurs du Stade Montois, sans être brillants, enchaine sereinement. C’est donc défensivement que Dax trouve l’opportunité de rentrer dans le match. C’est bel et bien un faux rythme qui s’installe dans ce match. A la demi-heure de jeu et avec le retour du carton jaune, on commence à voir les dacquois prendre petit à petit le dessus. Le jeune ouvreur dacquois, Gaëtan Robert, profite d’une faute montoise pour ramener les siens à hauteur (3-3, 27ième). C’est encore une fois la mêlée dacquoise qui va débloquer ce match certes engagé, mais sans grande envolée… Sous la pression d’un pack dacquois qui met en difficulté son vis-à-vis, la mêlée montoise est pénalisée. Le pilier droit montois, Jeronimo Negrotto récolte un carton jaune (32ième). La pénalité qui suit est convertie par le buteur dacquois (6-3, 33ième). Jusqu’à la fin de la première mi-temps, les deux équipes se répondent coup pour coup. Les mêlées sont objectivement pour les dacquois. En réponse, les montois imposent un pressing défensif qui maintient son adversaire sou l’étouffoir. La mi-temps est sifflée sur ce score à l’image du premier acte pauvre et serré (6-3)… Au retour des vestiaires, les dacquois montrent un réel changement d’attitude. On sent les rouge et blanc moins timides. Ils mettent la pression offensivement et défensivement. Ils vont camper avec aplomb dans les 5 mètres montois, fleureter plusieurs fois avec la ligne, mais ne marque pas. La mêlée, toujours la mêlée, va donner la possibilité au dacquois de prendre un peu d’air au score. Robert continu son petit bonhomme de chemin en passant 3 points de plus (54ième). C’est le moment que choisi le staff montois pour remplacer complètement sa première ligne. Les dacquois, courageux et volontaires vont continuer à presser leurs rivaux. Sur les touches, le pack montois arrive à repondre à son vis-à-vis. Suite à un maul performant, les dacquois se mettent à la faute et Gerber réduit le score (9-6, 64ième). Le match est serré et reste engagé, notamment au près. Mis encore à la faute, les joueurs de la préfecture concèdent une nouvelle pénalité (12-6,  67ième). Dans les dix dernières minutes, on sent que le match peur basculer d’un côté comme de l’autre. A la suite d’une belle séquence défensive, les dacquois réussissent à regagner le camp montois. Ils réussissent à enchainer au ras. Le flanker dacquois Filimo Taofifénua, s’arrache au ras et sert magnifiquement l’ailier Sakuisa Bureitakiyaca qui marque l’essai libérateur. (17-6, 75ième). Ça y est, le public dacquois peut enfin souffler et s’enflammer… Coupable d’un faute l’ex montois Vickus Liebenberg écope d’un carton jaune (79ième). Cette infériorité numérique va permettre au montois de marquer un essai par leur capitaine Yann Bréthous (79ième). Cet essai, transformé sur la sirène, permet aux montois de récupérer un pont de bonus défensif. Les dacquois tiennent leur victoire et ... leur maintien !

 

Le tournant du match :  

Dans un match cadenassé par l’enjeu, c’est le jaillissement au ras à la 75ième minute de l’intenable avant aile Filimo Taofifénua qui va éclairer la soirée. S’arrachant au ras d’un regroupement il sert magistralement l’ailier fidjien Sakuisa Bureitakiyaca pour l’essai libérateur des rouge et blanc.

 

 

Le joueur : Filimo Taofifénua

Ce dernier match à domicile est à l’image de sa saison. Le jeune flanker dacquois a réussi une performance de très haut niveau. Intraitable en défense, présent au contest et redoublant d’activité dans le jeu, c’est la révélation dacquoise du match et de la saison.

 

 

Les meilleurs : 

David, Firmin, Fa’anunu, Liebenberg, Taofifénua, August, Koliavu, Robert, Devade, Alcalde et Bureitakiyaca à Dax. 

Muzzio, Malafosse, Gorgadze, Brethous, Matenga, Gerber et Salawa à Mont de Marsan.

 

par Laurent Travini

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?