Narbonne attendra

  • Narbonne attendra
    Narbonne attendra
Publié le , mis à jour

Les Narbonnais ont fait le job en décrochant une victoire bonifiée à Bourgoin (48-22). Le maintien se jouera le week-end prochain à la maison contre Soyaux-Angoulême

Résumé

Narbonne pouvait assurer son maintien en cas de victoire. Il a tout fait pour en décrochant une victoire bonifiée logique. Mais Albi, vainqueur d'Agen a décidé de faire durer le suspens...

Au stade Pierre-Rajon, les visiteurs prenaient d'emblée le score sur deux essais du talonneur, Huia Edmonds (6e) et Sakiusa Navakadreita (22e). Mais les Berjalliens restaient au contact grâce à un essai de Fabien Perrin (17e). Trois pénalités de Bouillot, dont une consécutive au carton jaune infligé à Stott pour un en-avant volontaire (37e). L'infériorité numérique ne pénalisait pas les Narbonnais. Juste avant la pause, ils marquaient un troisième essai et accroissaient leur avantage (20-14). La deuxième période débutait comme avait terminé la première. A une pénalité de Bouillot, Narbonne répondait sur le coup d'envoi suivant par un essai de David Tameilau (27-17. 46e). Non contents de faire le break, ils prenaient le bonus offensif, le premier à l'extérieur depuis un succès à Bourg-en-Bresse lors de la saison 2013-2014. Il était définitivement dans la poche après le cinquième essai inscrit par l'arrière, Orlando Stott (34-17. 55e). Deux nouveaux essais étaient inscrits et alourdissaient douloureusement la note pour la dernière sortie des Berjalliens à domicile.

 

Le fait du match

Narbonne a fait preuve d'un froid réalisme. Avec Thomas Fournil à l'ouverture, signe que les Narbonnais entendaient profiter de toutes les occasions de scorer au pied, ils ont su convertir leurs occasions d'essais. Après un essai initial d'Edmonds sur un turnover (6e), les visiteurs s'installaient dans le camp adverse et inscrivaient deux essais d'ailiers après des mêlées dans les vingt-deux adverses. Après la pause, avec trois nouvelles occasions converties avant l'heure de jeu, Narbonne avait plié le match.

 

L'action

Sur une mêlée au centre du terrain, au niveau de la ligne médiane, une combinaison berjallienne permettait à l'ailier, Nicholas Price, de percer avant d'être stoppé dans les vingt-deux adverses. Le jeu rebondissait à l'opposé. Malgré le surnombre, l'ouvreur berjallien choisissait d'adresser une passe au pied millimétrée ur l'aile. Elle était récupérée par le centre, Fabien Perrin pour un essai imparable.

 

Le joueur

Auteur du premier essai, après un ballon récupéré par le centre, Plessis-Couillaud, le talonneur narbonnais, Huia Edmonds a montré la voie et donné l'exemple dans le combat. Au diapason, les Narbonnais ont décroché une victoire mérité, grâce à une bonne tenue en conquête, malgré quelques turbulences en mêlée.

 

Les meilleurs :

Khribache, Price, Coux, Bouillot ; Edmonds, Herjean, Tameilau, Fournil, Navakadreita

par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?