Bacca : « C'était peut-être la dernière à Albi »

  • Bacca : « C'était peut-être la dernière à Albi »
    Bacca : « C'était peut-être la dernière à Albi »
Publié le , mis à jour

Les Albigeois sont revenus en conférence de presse sur leur victoire contre Agen. Et si Jean-Christophe Bacca, l'entraîneur des avants, et Vincent Farré, troisième ligne, étaient fiers de leur performance mais la déception prédominait car le maintien sera compliqué. 

Jean-Christophe Bacca, quel est votre sentiment après le match ?

On se dit qu'il nous reste encore un petit espoir. Il faudra gagner à Carcassonne et espérer les défaites de Narbonne ou de Vannes. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. C'est vrai qu'après une performance comme ça, on vient à regretter notre manque de réalisme cette saison. Quand on fait le bilan de la saison, il y a eu l''essai à Oyonnax, cet en-avant dans la dernière minute face à Mont-de-Marsan, en-avant dans l'en-but contre Montauban. Ce sont des petits détails qui font que le rugby est de plus en plus exigeant. Il faut monter notre niveau d'exigeance. Jusqu'au dernier match, nous lâcherons rien. Ils ont montré leur état d'esprit ce soir. C'était peut-être la dernière Albi ce soir, et ils auront au moins fait plaisir à leur public. Ils peuvent sortir la tête haute. Ils ont montré beaucoup de valeurs ce soir, alors que l'argent prend de plus en plus de place dans le rugby actuel. Ils ont rien valû lâcher même les joueurs qui ne seront plus albigeois l'année prochaine. C'est tout à leur honneur. Ils se sacrifient pour sauver ce club. 

 

A titre personnel, quel est votre sentiment alors que vous allez découvrir de nouvelles fonctions à Albi ? 

C'était acté depuis un petit moment. J'ai dit que ce serait ma dernière saison sur le banc du SCA. Je m'oriente sans doute vers d'autres fonctions à Albi. Plutôt dans les cellules de recrutement. Je m'occuperai de tout ce qui est équipe pro et aussi un peu les jeunes. Plus un rôle plus transveral, où je m'occuperai du développement du jeu avec un rôle de consultant auprès d'Arnaud Mêla. J'epsère qu'on va retrouver l'identité albigeoise avec lui. 

 

Vincent Farré : « On n'est pas encore morts »

 

Est-ce qu'il y a un sentiment de gâchis ce soir ? 

Oui tout à fait. On avait à coeur de pas avoir de regret à la fin de la saison. On a mis tous les ingrédients, je pense qu'on peut sortir la tête haute. Malgré les résultats, comptablement, on n'est pas encore morts. On ne va pas lâcher et essayer d'aller gagner à Carcassonne. 

 

C'est aussi du gâchis quand on voit la performance que vous faîtes face à un prétendant au Top 14 ?

On connaît bien nos forces. On a un très joli groupe. On ne va pas se chercher des excuses mais on a eu beaucoup de problèmes avec le staff au début d'année. Cela fait que trois mois qu'on a obtenu un nouveau staff. J'espère qu'on va finir sur une bonne note pour ne pas avoir de regrets.

 

Qu'est-ce que vous vous êtes dits dans les vestiaires ?

On s'est dits qu'on pouvait être fier de nous. On est tous un peu abattu malgré la victoire. On sait très bien que cela va être compliqué pour le maintien. 

 

Propos recueillis par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?