Caisso : « À Colomiers avec humilité »

  • Caisso : « À Colomiers avec humilité »
    Caisso : « À Colomiers avec humilité »
Publié le , mis à jour

Le deuxième ligne de Montauban revient sur la course aux phases finales et ce match très important contre Colomiers. 

Le sprint final de Montauban s’annonce haletant avec ce déplacement à Colomiers, qui est, Biarritz et Mont-de-Marsan, un de vos concurrents directs dans la course aux demi-finales. Comment l’équipe aborde ce match ?

Avec beaucoup de respect et d’humilité. N’oublions pas que Colomiers est la seule équipe de ce Pro D2 à demeurer toujours invaincue chez elle. En ce moment, les Columérins passent trente points par match sur leur pelouse et ce peu importe l’adversaire. Nous nous déplaçons donc pour faire le meilleur match possible mais parler de victoire serait prétentieux. Bien entendu, si l’opportunité se présente, on ne fera pas de détails et s’engouffrera dans la brèche.

 

Vous venez de battre Dax mais vous vous êtes fait très peur en fin de match puisque les Dacquois ont failli renverser la vapeur. Est-ce à dire que Montauban manque de constance ?

Non, nous sommes quand même sur une série de quatre victoires consécutives. Je pense que l’équipe tourne plutôt bien en ce moment. Contre Dax, alors que nous menions largement, nous avons baissé le curseur d’intensité et cela ne pardonne pas dans ce championnat. Et Dax a fait une excellente deuxième mi-temps et a mérité son retour dans le match. Gageons que ce petit passage à vide sans conséquence nous serve de leçon afin de ne pas connaître pareille mésaventure dans le futur.

 

Avec ce déplacement à Colomiers et la réception d’Oyonnax pour le dernier match, vous devez souhaiter une victoire albigeoise contre Agen, afin que les «Oyomen» viennent à Montauban déjà titrés. Vrai ou faux ?

Avec des si (sic), on coupe des branches (rires). On se concentre sur nous. Tout ce que l’on sait et tout ce que l’on maîtrise, c’est que nous devons prendre un maximum de points pour être en demi-finale. Les résultats des autres nous importent peu. Gagnons d’abord nos matchs. Cette saison, quand on a essayé de gérer, cela ne nous a pas réussis. Alors jouons et nous ferons les comptes à la fin.

par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?