Pau au forceps

  • Pau au forceps
    Pau au forceps
Publié le , mis à jour

Pour leur dernier match de la saison au Hameau, les Palois auront eu bien du mal à se défaire de Brive mais grâce notamment à leur banc, les hommes de Simon Mannix peuvent encore croire aux phases finales après leur victoire 32-27.

Le résumé du match 

L'heure du match n'avait pourtant pas été retardé mais les Palois s'y sont mis avec une demi-heure de retard. Pendant ce temps, les hommes de Godignon prenaient le jeu à leur compte. Surs de leurs forces, plus incisifs dans les courses, les Corrèziens se permettaient même de garnir le tableau de marque les premiers. Sur un ballon de récupération, les visiteurs jouaient sur le large et après une magnifique prise d'intervalle du trois quart centre Petr, qui passait toute la défense verte en revue, bien suivi par Lapeyre qui relevait le ballon et s’écroulait dans l'en-but, les noir et blancs ouvraient le score. Point noir, sur l'action le numéro 12, qui avait fait son retour il y a peu, devait sortir sur civière à cause d'une blessure à la cheville. Désorganisés, les Béarnais jouaient avec irrégularité, en réaction ce qui ne leur permettait pas de prendre le jeu à leur compte. Malgré deux essais encaissés pour un seul inscrit, les Palois accusaient seulement 4 points de retard à la mi-temps (13-17). Bien payé. Mais les Palois allaient avoir de la ressource. Est-ce les chants du public du Hameau, les cris de Simon Mannix à la pause ou simplement la volonté paloise de terminer la saison sur une bonne note ? Nous ne saurons jamais. Toujours est-il que les Vert et Blanc sont sortis des vestiaires avec de bien meilleures intentions. La preuve en est, trois essais furent inscrits en seconde période, grâce à Votu, Lesspiaucq et un essai de pénalité suite à une faute grossière d'Iribaren près de sa ligne. Les Palois s'imposent finalement 32-27 dans un match âpre et peuvent encore mathématiquement se qualifier pour les phases finales.

 

Moa absent des débats

Peu inspiré en ce début de match, le demi de mêlée palois n'aura jamais eu le temps de rentrer dans cette partie. Pire il aura largement contribué à la piètre entame de son équipe avec des prises d'initiatives lourdes de conséquences. A la 25e minute, le numéro 9 de Pau à même offert le deuxième essai sur un plateau aux Brivistes en tentant une passe chistera totalement suicidaire. Le staff de Simon Mannix n'aura pas attendu la mi-temps pour sortir le joueur, décidément pas dans son assiette.

 

Le fait du match

Nous sommes à la 67e minutes, les deux équipes sont au coude à coude lorsque Teddy Iribaren commet un en avant volontaire, à 10 mètres de sa ligne.Un geste qui a non seulement valu un carton jaune au demi de mêlée mais également un essai de pénalité. Cette action donnait huit points d'avance aux partenaires de Julien Pierre et scellait le sort du match.

 

Le joueur : Watisoni Votu

Il a été une des rares satisfactions de cette première mi-temps avec des courses tranchantes et des prises d'initiatives dont lui seul à le secret alors que ces partenaires étaient à la peine. Il a d'ailleurs inscrit le seul essai de cette première période, tout en puissance, pour permettre à Pau de ne pas être largement décroché. Mieux, le Fidjien en remettait encore une couche dès le retour des vestiaires avec un essai en bout de ligne pour faire passer la Section en tête, pour la première fois du match.

 

Les meilleurs :

À Pau : Votu, Fajardo, Coughlan, Tutaia, Mackintosh.

À Brive : Lapeyre, Germain, Asieshvili, Hauman.

 

Par Tom Monaci

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?