La Rochelle s'est fait (très) peur

  • La Rochelle s'est fait (très) peur
    La Rochelle s'est fait (très) peur
Publié le , mis à jour

Alors qu'ils menaient 40 à 16 à 15 minutes de la fin, La Rochelle a pris trois essais dans le dernier quart d'heure. M. Poite a refusé au MHR un essai sur la dernière action du match. Avec ce succès (40-37), La Rochelle est assurée de finir leader alors que cela se complique pour Montpellier pour aller chercher la deuxième place. 

Mis sous pression par la victoire de Clermont à Lyon, Montpellier faisait à un sacré défi pour conserver sa deuxième place : battre La Rochelle à Marcel-Deflandre. Les Maritimes qui étaient à la relance, après deux défaites consécutives. Les Héraultais qui venaient de signer trois matchs à plus de 50 points de moyenne, dominaient les premières minutes et concrétisaient avec un essai de Willie du Plessis. La Rochelle était à réaction et passait une pénalité avant de marquer un essai par l'intermédiaire de Jérémie Maurouard. La fin de première mi-temps était beaucoup plus hachée. A la fois rendue compliquée par la pluie et perturbée par l'indiscipline des deux équipes. A la pause, l'équipe de Patrice Collazo passait légèrement en tête (16-13). Le MHR manque totalement son début de seconde période et encaisse un essai et une pénalité. Le début de la furia rochelaise qui enfonce Montpellier en mêlée. Une domination concrétisée par une nouvelle réalisation signée Pierre Aguillon. Les Charentais se dirigeaient vers une victoire facile d'autant que Vito y allait de son doublé. Puis il y allait avoir cette fin de match complètement folle. Dans les cinq dernières minutes, le MHR inscrivait trois essais. Si bien que le score passait de 40 à 16, à 40 à 37. Et Montpellier avait même la balle de match, mais M. Poite décidait de refuser un essai à Nadolo. L'arbitre considérant qu'il ny'avait pas eu de pression de clair du ballon avec le sol. La Rochelle est assurée de finir leader et de voir Marseille. Cela sera dur pour Montpellier afin d'aller chercher la deuxième place. 

 

Le tournant du match : la seconde période de La Rochelle. 

Alors que les deux équipes sont à dos-à-dos, le Stade rochelais va faire la différence en tout début de seconde période. Sur le coup d'envoi, le MHR perd le ballon. Lacroix est poussé en touche. Bismarck du Plessis manque son lancée et le ballon finit dans les mains de Vito qui n'a plus qu'à filer sous les poteaux. La Rochelle continuait de creuser l'écart avec deux nouveaux essais. Pourtant largement devant au score, La Rochelle se liquéfiait en fin de second acte avec trois essais encaissés et une dernière action qui aurait pu offrir la victoire au MHR. L'essai refusé au MHR est lourd de conséquence, les Montpelliérains ont sans doute laisser leur dernière chance de finir deuxième et devront disputer les barrages. 

 

Le fait du match : La Rochelle termine la saison invaincue à domicile

Grâce à cet ultime succès contre le MHR, le Stade rochelais termine la saison invaincue à Marcel-Deflandre en championnat (10 victoires, 3 nuls). Une invincibilité à domiciole qui les a emmené vers la première place en championnat et les demi-finales à Marseille. 

 

Le joueur du match : Jérémie Maurouard

Le talonneur de La Rochelle a réalisé une très grosse partie. Il s'est montré très précis sur ses lancées en touche. Maurouard n'hésite également pas à porter le ballon et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il avance. Il a aussi été très présent au plaquage. En fin de match, il a pu montrer sa polyvalence en terminant troisième ligne. Sa prestation est récompensée par un essai. Une réalisation qui avait parfaitement relancé son équipe dans le match. 

 

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?