Un bel élan

  • Un bel élan
    Un bel élan
Publié le , mis à jour

Après une première pour les demi-finales Sud-Est, Nantua espère passer à dix la saison prochaine et peut en tout cas compter sur une formation en plein développement.

À Nantua, il n’y a pas que les garçons qui se portent bien, après deux qualifications en autant de saisons. L’équipe féminine, créée il y a trois ans, à la suite de Force Oyonnaxienne, les féminines d’Oyonnax, et de l’équipe de Dortan, a réalisé sa meilleure saison, avec une qualification pour les demi-finales du championnat de France à 7.

Après deux saisons d’apprentissage difficile, Pascal Bouly, revenu au club où il a entraîné les seniors il y a plusieurs saisons, après un passage en Suisse, à Avusy, a pris les rênes de l’équipe à l’intersaison.

Avec un effectif de dix-huit joueuses, dont cinq débutantes, l’équipe a réussi à arracher sa qualification pour les demi-finales du secteur Sud-Est.

« C’est une autre dimension, reconnaît le technicien. Il y a des filles avec des gabarits de quinze, donc c’est compliqué d’arriver à ce niveau. Mais nous avons réussi à battre deux équipes et à terminer huitièmes sur dix.»

Avec la présence d’une section sportive dans un lycée de la ville, ouverte il y a quatre ans et qui compte vingt-cinq pensionnaires, l’équipe espère maintenant tirer les fruits de cette formation pour évoluer. La saison prochaine, entre quelques cadettes promues en seniors, et quelques volontaires à l’essai en cette fin de saison, le club pourrait engager une équipe dans le futur possible championnat à dix. « à quinze, ce serait compliqué. Mais il y a pas mal de filles aux alentours. Nous avons également des joueuses à l’école de rugby, dont cinq en moins de quinze. Elles ont commencé à jouer très jeune. Il y a des filles vraiment douées. »

On n’a peut-être pas fini d’entendre parler de Nantua.

 

par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?