Narbonne - Soyaux-Angoulême : Le maintien au bout du suspens ?

  • Narbonne - Soyaux-Angoulême : Le maintien au bout du suspens ?
    Narbonne - Soyaux-Angoulême : Le maintien au bout du suspens ?
Publié le , mis à jour

Narbonne se doit de gagner pour assurer son maintien dans le rugby professionnel. En face Soyaux-Angoulême n'a plus rien à jouer et viendra libéré et tentera de bien terminer sa saison pleine de promesses. 

Les Narbonnais vise la victoire qui leur assurerait le maintien

 (par Robert Fages)

Les Narbonnais s’apprêtent à disputer le match le plus important de la saison. Il en va de leur survie en Pro 2. En effet, à quelques heures du coup d’envoi de la dernière journée du championnat qui va les opposer à Angoulême, les Septimaniens ne sont toujours pas assurés de leur maintien. Actuellement 14eme au classement avec 56 points, à égalité avec Vannes, ils ne sont qu’à trois longueurs du premier relégable, Albi qui se déplace à Carcassonne. Certes les Audois sont en ballotage plutôt favorable mais rien n’est encore gagné. Ce match a un air de finale. Les hommes de Christian Labit sont conscients de l’enjeu. Ils semblent avoir repris du poil de la bête. Il y a une semaine, ils sont allés chercher une victoire et le point de bonus offensif à Bourgoin en montrant de l’envie et de l’agressivité. Autant dire que ce succès a fait du bien au moral des joueurs qui commençaient à être envahis par le doute. Il a renforcé la cohésion de l’ensemble du groupe qui a préparé ce match contre Angoulême avec beaucoup de sérieux et d’application. Durant la semaine écoulée, ils ont travaillé tous les secteurs du jeu, en particulier la touche et la mêlée. Pour s’imposer et terminer la compétition sur une bonne note, les Narbonnais vont devoir pleinement s’investir dans leur tâche, donner le meilleur d’eux-mêmes, se surpasser et ne rien lâcher. La pression sera forte. A eux de la gérer au mieux en la transformant en pression positive. La victoire, synonyme de maintien, est à leur portée. Le collectif est de qualité et dispose du potentiel pour décrocher un succès qui serait vécu comme une délivrance par les dirigeants, le staff, les joueurs et les supporters du club au terme d’une saison chaotique et incertaine jusqu’à la fin. Désormais, les joueurs sont face à leurs responsabilités. Ils ont leur destin en main. Précisons que ce sera le dernier match sous les couleurs Orange et Noir pour le capitaine et troisième ligne centre Etienne Herjean qui, la saison prochaine, va disputer le Top 14 avec Brive. De même pour l’arrière Pierre Klur (Montauban), le demi de mêlée Lucas Rubio (Agen), le demi de mêlée international All Black Piri Weepu (retraite), le deuxième ligne Hans Nkinsi (Grenoble), le talonneur international australien Huia Edmonds (retraite).

 

 

Le Xv de départ de Narbonne : 15. O. Stott ; 14. S. Navakadretia, 13. B. Plessis, 12. C. Eadie, 11. S. Fekitoa ;  10. T. Fournil, 9. S. Rouet ; 7. P. Belzons, 8. E. Herjean (cap), 6. D. Tameilau ; 5. N. Strauss, 4. R. Manchia ; 3. P. Tala apitaga, 2. H. Edmonds, 1. J.-L. Innocent

Remplaçants : 16. C. Deligny, 17. S. Falatea, 18. H. Nkinsi, 19. Y. Jarmouni, 20. P. Nova, 21. P.-A. Dut, 22. S. Giorgis, 23. N. Chocou

 

 

 

Le SAXV va jouer libéré 

(par Jean-François Chrétien)

 

C’est le dernier match et les charentais ont validé leur ticket pour une deuxième saison en Pro D2 la semaine dernière contre Carcassonne. C’est donc l’esprit libéré et sans aucune pression qu’ils vont faire le déplacement dans l’Aude. Et ce d’autant plus que l’infirmerie affiche complet. Pas moins de dix-sept joueurs sont blessés et Julien Laïrle et Rémy Ladauge ont dû faire appel à quelques espoirs. « Ce n’est pas pour ça, confie Julien Laïrle, que l’on va aborder cette rencontre en mode rugby loisir. Même si l’on n’a rien à jouer, ça reste un match comme un autre. Et puis ça permet de faire tourner, de voir certains joueurs et de nous évaluer sur un match sans enjeu ». Il y a eu, et c’est compréhensible, une grosse décompression après la rencontre face à Carcassonne et les joueurs n’ont repris le chemin du stade que mardi matin. « On a centré, explique Rémy Ladauge l’entraîneur des lignes arrières, les entraînements sur des séances plus ludiques. Ce n’est qu’en fin de semaine que l’on est revenu sur le spécifique pour préparer ce déplacement et faire face à cette équipe qui va nous attendre de pied ferme ». Mais les Charentais l’affirment, ils ne vont pas galvauder ce match. Ils sont bien conscients d’avoir un rôle d’arbitre et pour eux il n’est pas question de laisser filer et de fausser le championnat. « On va se faire plaisir en jouant au rugby, déclarait le manager général, ce qui ne nous est pas arrivé depuis longtemps ». Pour ce déplacement, et compte tenu du nombre de blessés, cinq espoirs vont étrenner leur première titularisation. Et puis ce match sera aussi l’occasion pour certains de tirer leur révérence. Bousquet, Larrieu, Larroque, Riva et Solofuti vont en effet soit quitter le club soit prendre leur retraite pour le dernier cité. C’est une page qui se tourne puisque le club enregistre treize départs et entre quinze et dix-sept arrivées. Il va donc falloir aux coaches rebâtir une nouvelle équipe. Mais ça, ce sera à partir de juillet quand tout le monde sera arrivé. Pour l’instant place au déplacement à Narbonne.

 

Le groupeTavberidze, Coquard, Capon, Mareuil, Bousquet, Halatavau, Larrieu, Gay, Taelega, Lebas, Hamzaoui, Solofuti, Ponge, Larroque, Duca, Ric, Rousset, Roger, Riva, Labadie, Ducelier, Billard, Garrido, Delon, Laulhé, Bolakoro. 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?