Pro D2 : Ce qu'il faut retenir de la 30ème journée

  • Pro D2 : Ce qu'il faut retenir de la 30ème journée
    Pro D2 : Ce qu'il faut retenir de la 30ème journée
Publié le , mis à jour

La course aux demi-finales à domicile était au coeur de cette dernière journée de Pro D2. Le maintien se jouait entre Narbonne et Albi, voici ce que nous avons retenu de cette 30ème journée. 

Le match : Mont de Marsan - Biarritz 

Terrible désillusion à Mont de Marsan ! Surpris à domicile par Biarritz dans un match débridé au possible (35-40) Mont de Marsan, devra se déplacer pour gagner sa place en finale de Pro D2, mais pas n'importe où puisque les joueurs de Christophe Laussucq iront à Sapiac défier Montauban. Malgré un peu d'indiscipline au retour des vestiaires, les Basques ont davantage su gérer cette pression du résultat. Quant aux Montois, ils ont craqué sous la pression du résultat et ont faibli sur des approximations, rhédibitoires à ce niveau-là.

 

En hausse : Montauban en grandes pompes 

Pour assurer une demi à sapiac, les Montalbanais reçevaient une équipe d'Oyonnax très fortement remaniée et assurée du titre de Champion de France de Pro D2. Et à l'image d'un Jérôme Bosviel stratosphérique, les Tarn-et-Garonnais ont plus que fait le boulot (57-10) en empochant le bonus offensif. Avec cette victoire, les joueurs de Pierre-Philippe Lafond assurent une demi-finale dans laquelle ils recevront Mont-de-Marsan. 

 

En baisse : Colomiers et Perpignan éliminé 

Match nul entre Agen et Colomiers, un résultat qui satisfait grandement le SUA qui termine second et recevra Biarritz en demi-finale. Pour l'USC c'est une grosse déception puisque les Columérins ne verront pas les phases finales tandis qu'Agen recevra en demie ! Les deux formations se sont neutralisées dans une rencontre très fermée. Agen a quant à lui fait parler son pack pour rester dans la rencontre. Malheureusement les Haut-Garonnais n'ont pas su tuer le match lorsque le pilier Athony Roux écopait d'un carton rouge. 

Même sanction pour Perpignan et son public d'Aimé Giral qui ne verra pas non plus les phases finales. Après un dernier festival 54 à 17 face à Béziers, les joueurs de Patrick Arlettaz eux aussi étaient dépendants du match de Biarritz qui avec cette victoire face à Mont-de-Marsan condamnent également les Catalans. 

 

Le fait : Narbonne Maintenu ! 

C'était le match de la peur pour des Narbonnais qui recevaient une équipe de SOyaux qui venait dans les Pyréenées-Orientales sans pression. L'affaire fût vite entendue pour les Orange et Noir qui en 40 minutes ont évacué leurs doutes en menant 22-0. Une belle manière de terminer cette saison de toutes les galères pour les joueurs de Christian Labit.

par Enzo Contreras

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?