• Coupe du monde 2019 : quel tirage pour la France ?
    Coupe du monde 2019 : quel tirage pour la France ?
Publié le / Modifié le
Compétitions

Coupe du monde 2019 : quel tirage pour la France ?

Mercredi à Kyoto se déroulera le tirage au sort de la prochaine Coupe du monde qui aura lieu au Japon en 2019 . La France espère éviter l’épouvantail argentin.

Mercredi, aura lieu à Kyoto le tirage au sort de la Coupe du monde qui aura lieu du 20 septembre au 2 novembre 2019. Bernard Laporte, Serge Simon et Guy Novès seront présents à cet événement qui se déroulera dans un vieux palais, le Shimogamo Jinja. La délégation française en profitera forcément pour défendre la candidature au Mondial 2023. Il s’agira de constituer quatre poules de cinq équipes, sachant que l’on connaît déjà douze pays qualifiés d’office (lire ci-dessous). Ces douze nations sont réparties en trois chapeaux en fonction du classement mondial.

 

Enjeux sportifs

Pour les grandes nations, il était crucial de figurer dans les deux premiers chapeaux afin de préserver ses chances de tomber dans une poule « facile ». Pour cela, il fallait être classé dans les huit premières nations selon le classement de World Rugby. La France a longtemps eu peur d’être éjectée de cette élite. Mais depuis  l’issue du Tournoi, elle pointe à la sixième place, ce qui signifie qu’elle se retrouvera forcément en compagnie d’un des quatre cadors (Nouvelle-Zélande, Australie, Angleterre, Irlande), mais qu’elle évitera l’Afrique du Sud, l’Écosse et le pays de Galles.

Mais sur ce tirage au sort, planera encore l’ombre de la « Poule de la Mort » car tous les regards se tourneront vers l’Argentine, neuvième au classement mondial et donc pensionnaire du troisième chapeau. Mais les « Gauchos » étaient demi-finalistes de la dernière édition et ils valent mieux que cette position. Il y aura forcément une poule incertaine avec un cador, un outsider et les Pumas. En 2015, l’Angleterre, le pays de Galles et l’Australie s’étaient retrouvés ensemble et le XV de la Rose avait explosé, une première pour un pays hôte.

 

Enjeux financiers

En 2015, la Coupe du monde avait généré 210 millions d’euros de bénéfices pour World Rugby. Elle avait encaissé 178 millions de droits télévisés.Les spécialistes pensent que l’édition 2019rapportera nettement moins à cause du décalage horaire vis-à-vis des nations européennes. On parle d’un bénéfice limité à 100millions d’euros. Les petites nations recevront donc moins de subventions.

 

La date butoir des qualifications

Les qualifications ont débuté en mars 2016. Elles se termineront fin 2018 avec un tournoi de repêchage à quatre entre le deuxième africain (Kenya ?), le troisième américain (Uruguay ?) et les vaincus de deux prébarrages Europe-Océanie (Russie ?) et Asie-Océanie (Hong Kong ?).

 

Les nations qualifiées

Actuellement, douze équipes sont déjà qualifiées. Les huit quarts de finalistes de l’édition 2015 plus les quatre équipes qui ont terminé à la troisième place de leur poule soit la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Afrique du Sud, l’Argentine, la France, l’Irlande, l’Écosse, le pays de Galles, l’Angleterre, la Georgie, le Japon et l’Italie. 

 

Par Simon Valzer et Jérôme Prévôt 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir