Ringrose, au centre des attentions

  • Ringrose, au centre des attentions
    Ringrose, au centre des attentions
Publié le / Mis à jour le

La finale de la Champions Cup se déroulera le samedi 13 mai. Cinq joueurs ont été choisis pour obtenir le titre de meilleur joueur de la compétition. De lundi à vendredi, nous vous proposons des portraits de ces cinq joueurs qui ont brillé cette année. Deuxième episode : le centre du Leinster Garry Ringrose.

Tout aura commencé le 12 octobre 2016 pour Garry Ringrose. Ce jour-là, il connaît sa première sélection comme titulaire avec l'Irlande contre le Canada. Depuis, il a pris part aux sept derniers matchs du Trèfle profitant notamment de l'absence de Jared Payne. Depuis les comparaisons avec Brian O'Driscoll n'ont pas manqué d'alimenter les discussions. Il faut dire que Ringrose possède quelques points communs avec son glorieux aîné. Les deux sont nés à Dublin, les deux évoluent au Leinster, et ils jouent le même poste de deuxième centre. Surtout, Ringrose et O'Driscoll ont en commun un talent hors norme. Un aspect remarqué par BOD qui n'hésitait pas à déclarer qu'il deviendrait un très grand joueur, et voyait en lui un digne successeur. 

Pourtant, s'il apparaît comme précoce sur la scène internationale du haut de ses 22 ans, le talent de Ringrose a mis du temps à exploser dans les catégories jeunes. Formé au Blackrock College à l'image de Brian O'Driscoll (justement), Shane Byrne ou Luke Fitzgerald, le centre peine à se faire sa place dans l'équipe senior. « Il n'était pas le plus reconnu à ses débuts avec l'équipe première et puis d'un coup il s'est mis à avoir une importance capitale. Il a la fois un gros tempérament mais un calme précieux sur le terrain », se remémorait Bobby Byrne, son ancien manager à Dublin. Des performances qui permettent d'emmener Ringrose au titre dans la Leinster School Rugby Cup, compétition universitaire où il fut un joueur majeur en 2013. 

 

Une éclosion achevée en 2016-2017

L'ascension de Ringrose avait démarré. Ses performances avec le Blackrock College lui valent d'être appelé pour la Coupe du Monde junior 2014. L'Irlande parvient à se qualifier pour les demi-finales. Ringrose y marque trois essais. Malgré l'échec irlandais pour conquérir la troisième place, Ringrose fait partie des quatre nominés pour le titre de meilleur joueur de la Coupe du monde. Le sésame revient finalement à Handré Pollard, international des Springboks. Néanmoins, Garry Ringrose se révèle dans son pays et sur la scène internationale. L'année suivante, il est appelé pour la première fois par Leo Cullen avec le Leinster. Il connaîtra 19 titularisations lors de la saison 2015-2016. 

Cette saison a terminé d'achever son éclosion. Ringrose s'est à la fois imposé comme un cadre de l'équipe d'Irlande et du Leinster. S'il a profité des blessures d'Henshaw et Payne, Ringrose n'apparaît plus comme un remplaçant dans l'esprit de Joe Schmidt avec le Trèfle. Au Leinster, il a disputé 8 matchs de championnat. Surtout, il a pris part à tous les matchs de Coupe d'Europe, où il a été un des joueurs de la compétition. En 8 rencontres, il a avancé 485 mètres ballons en main, l'équivalent de 60 mètres par parties. Une performance remarquable même pour un arrière. Très en vue face aux Wasps en quarts de finales, il a surtout réalisé un très gros match face à Clermont lors des demi-finales malgré l'élimination du Leinster. Il s'était notamment offert une chevauchée fantastique pour inscrire un superbe essai. Il aura de vrais arguments à faire valoir pour le titre de joueur de l'année. 

 

La saison de Ringrose en Coupe d'Europe : 

 

 

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir