Camille Lopez - de Mauléon au toit de l’Europe

  • Camille Lopez - de Mauléon au toit de l’Europe
    Camille Lopez - de Mauléon au toit de l’Europe
Publié le

La finale de la Champions Cup se déroulera le samedi 13 mai. Cinq joueurs ont été choisis pour obtenir le titre de meilleur joueur de la compétition. De lundi à vendredi, nous vous proposons les portraits des cinq joueurs qui ont brillé cette année. Quatrième épisode aujourd'hui avec Camille Lopez.

Il n’avait qu’un rêve, celui de porter les couleurs de l’équipe première de Mauléon en Fédérale 1. Un rêve devenu réalité lors de la saison 2008 / 2009 après avoir fait la sourde oreille toute sa jeunesse aux appels multipliés de la Section paloise et du pôle espoir de Toulouse. Mais il est des appels que l’ont peut difficilement refuser. Ceux de Vincent Etcheto et Laurent Marti notamment. Alors en Pro D2, l’Union Bordeaux Bègles arrive à convaincre le jeune Camille à quitter ses montagnes basques pour tenter l’aventure professionnelle dans la belle endormie (2009). Avec l’UBB, le Mauléonnais va connaître un apprentissage dur. Arrivé avec quelque kilos en trop (1m75, 96kg), Camille Lopez va faire la connaissance de Ludovic Loustau. Le préparateur physique va façonner le physique du demi d’ouverture pour le stabiliser à 86 kilos.

La découverte du haut niveau

Après une première année passée en espoir, Camille Lopez rejoint le groupe professionnel lors de la saison 2010/2011. Sous les ordres de Marc Delpoux et avec son jeune ouvreur à la baguette, le club girondin progesse vite et bien, au point d’accéder au Top 14 en 2011. Avec seulement une seule année professionnelle derrière lui, Camille Lopez va se frotter au haut niveau. Une assencion fulgurante qui va faire de l’enfant de Mauléon un internationnal lors de la tournée de juin 2013 en Nouvelle-Zélande. Ambitieux Camille Lopez rejoint alors Perpignan et Marc Delpoux.

Stoppé dans son élan

Un changement de club pour passer un nouveau palier. Valider son statut de joueur international et nouvel espoir du rugby français. À 24 ans, Camille Lopez va connaître un arrêt brutal dans sa carrière. Après avoir disputé 13 matchs sous ses nouvelles couleurs, le Néo-Perpignanais se blesse. Une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. Une blessure qui marquera la fin de son aventure catalane. Relégué en Pro D2, Perpignan ne peut retenir son demi d’ouverture. À la fin de la saison, Camille Lopez s’engage avec Clermont (2014).

La transformation

En Auvergne, le Basque arrive sur la pointe des pieds. Le poste d’ouvreur est occupé par Brock James, légende vivante du club. Après avoir travaillé pour revenir à son meilleur niveau, Camille Lopez enchaîne les bonnes performances. Au point de relégué l’Australien sur le banc. Désormais titulaire indiscutable du poste, le Mauléonnais s’impose aussi en équipe de France. Lors du dernier Tournoi des 6 Nations, le 10 clermontois a enchainé 6 titularisations, chamboulant la hiérarchie du XV de France. Sous les couleurs de l’ASM, Lopez connait une saison faste. À 28 ans, il pèse sur le jeu de son équipe et devient un véritable match winner comme lors de la demi finale contre le Leinster à Lyon. Décisif à plusieurs reprises dans la compétition, c’est logiquement qu’il est nommé pouir le titre de meilleur joueur européen de l’année. 

 

par Félix Comane

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?