Stade Français - Gloucester : Une juste récompense ?

  • Stade Français - Gloucester : Une juste récompense ?
    Stade Français - Gloucester : Une juste récompense ?
Publié le , mis à jour

Le Stade Français défiera demain soir à 21h00 en finale de Challenge Cup une équipe de Gloucester dont elle se méfie comme le lait sur le feu. Pour les Parisiens, après une saison semée d'embûches en tout genre il s'agira de montrer, une fois de plus, une force de caractère entraperçue au fil des exploits face aux gallois des Ospreys, et aux anglais de Bath. Et ce dans une enceinte mythique : Murrayfield. 

 

Les dynamiques : 

 

Entre le Gloucester du championnat Anglais et le Gloucester du Challenge Cup c'est le jour et la nuit. Actuellement 9ème du Pro 12 avec 7 victoires pour 13 défaites, les Anglais sont à la peine. En revanche quand vient l'heure des joutes européennes, les Cherries and White savent se mettre au niveau, car ils n'ont au final plus que cette opportunité pour rallier une nouvelle fois la coupe d'europe. Après être sorti leader de la poule 1 devant La Rochelle, les coéquipiers de Ross Moriarty se sont aisément défaits en quart de finale des Cardiff Blues 46-26 avant d'aller s'imposer à la surprise générale à La Rochelle qui n'avait pourtant pas encore perdu sur sa pelouse de Marcel Deflandre. 

 

Pour le Stade Français, on ne le dira jamais assez, cette phase post-fusion fît un bien fou aux troupes de Gonzalo Quesada. D'une place de 12ème, les Parisiens se sont présentés à l'aube de la dernière journée en position de qualifiable. Malheureusement, et comme un symbole, ce sont les ciel et blanc du Racing 92 qui ont scéllé le sort du Stade Français en s'imposant difficilement face à l'Union Bordeaux-Bègles. Mais ce sont bien eux qui disputeront uen finale européenne, au prix de deux véritbales exploits. Tout d'abord au Pays de Galles, ou les Parisiens ont disposé 21-25 d'une équipe des Ospreys qui avait pourtant remporté tous ses matches de poule avec le bonus offensif, puis au stade Jean Bouin, Parisse et consorts sont venus à bout dans les ultimes secondes des Anglais de Bath grâce à un drop de Jules Plisson à 20 secondes de la sirène. 

 

 

 

La clé du match : La force mentale du Stade Français 

 

Ce groupe, ce qu'il a traversé cette saison, ce qu'il a dû enduré, se doit de transformer en une energie positive. On l'a vu à plusieurs reprises, face aux Ospreys, les Stadistes se sont retrouvés à 14 face à une équipe sûre de son jeu, et pourtant elle est allée chercher cette victoire au courage. Même constat face à Bath, à Jean Bouin, les Parisiens encaissent un essai à à la 73ème minute qui permet aux Anglais de passer devant au score, et ils n'ont pas lâché. Un essai de Pyle après une course de 50m servi dans un fauteuil par l'excellent Djibril Camara. Et à la 80ème c'est Jules Plisson d'un drop des 40 mètres qui est venu libérer tout un stade et qualifier son équipe pour sa cinquième finale européenne. Une force mentale pour un groupe qui a décidément vécu cette saison comme de vrais montagnes russes. 

 

Les dernières oppositions entre les deux équipes : 

 

16 Janvier 2005 : Gloucester 0 - 27 Stade Français 

 

23 Octobre 2004 : Stade Français 39 - 31 Gloucester 

 

8 Novembre 1997 : Stade Français 53 - 22 Gloucester 

 

Les statistiques : 

 

Ce sera la 4ème rencontre entre ces deux équipes en compétition européenne - le Stade Français Paris a remporté les 3 premières.

 

C'est la 3ème fois que Gloucester est en finale de Challenge Cup - le club anglais a remporté ses deux premières contre les London Irish en 2006 et Edinburgh en 2015.

 

C'est la 5ème finale européenne du Stade Français - le club Parisien tentera de glaner son premier titre après 4 echecs en finale dont le plus récent face au Leinster en finale de Challenge Cup en 2013. 

 

Gloucester a remporté 10 de ses 11 dernières rencontres face à un club de TOP 14 en Challenge Cup, sa seule défaite étant intervenue face à La Rochelle cette année.

 

Gloucester concède en moyenne 10,5 turnovers par rencontre cette saison, plus bas ratio dans la compétition.

 

Le drop victorieux de Jules Plisson en demi-finale de Challenge Cup était seulement le 4ème réussi  dans la compétition cette saison.

 

Les quatre joueurs qui ont participé aux deux précédentes finales du Stade Français dans la compétition sont toujours dans l'équipe cette saison (Julien Arias, Julien Dupuy, Remy Bonfils et le capitaine Sergio Parisse).

 

Billy Burns (7) et Billy Twelvetrees (6) sont les 2ème et 3ème joueurs ayant délivré le plus de passes décisives dans la compétition cette saison.

 

Aucun joueur n'a tenté plus de plaquages que Tom Savage dans la compétition cette saison (73/84), alors que le Stade Français est l'équipe qui en effectue le plus par rencontre en moyenne.

 

(source EPCR Rugby) 

 

Les deux quinze de départ 

 

Stade Français : 1. H. Van der Merwe, 2. Rémi Bonfils, 3. Rabah Slimani, 4. Hugh Pyle, 5. Paul Gabrillagues, 6. Antoine Burban, 7. Jonathan Ross, 8. Sergio Parisse (cap), 9. Will Genia, 10. Jules Plisson, 11. Djibril Camara, 12. Jonathan Danty, 13. Geoffrey Doumayrou, 14. Waisea Vuidarvuwalu, 15. Hugo Bonneval 

 

Gloucester : 1. Josh Hohneck, 2. Richard Hibbard, 3. John Afoa, 4. Tom Savage, 5. Jeremy Thrush, 6. Ross Moriarty, 7. Lewis Ludlow, 8. Ben Morgan, 9. Willi Heinz (cap), 10. Billy Burns, 11. Jonny May, 12. Mark Atkinson, 13. Matt Scott, 14. Charlie Sharples, 15. Tom Marshall

 

par Enzo Contreras

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?