La France en ballotage avec le Kenya

  • La France en ballotage avec le Kenya
    La France en ballotage avec le Kenya
Publié le , mis à jour

Après sa large défaite contre l'Angleterre (24-7), l'équipe de France devra battre l'Espagne et soigner son goal average pour participer aux quarts de finale. 

Frédéric Pommarel a passé un gros savon à ses joueurs a la suite de leur deuxième match perdu très largement contre L’Angleterre (7-24). Après une première sortie assez brillante contre le Kenya, les Français n’ont pas existé. Les deux en avants coups sur coups de Vakatawa en première mi-temps, et quelques mauvais choix de jeu trop voyants, ont illustré la précipitation générale de cette équipe qui avait pourtant décidé de faire tout le contraire. « On est complètement sorti du plan de jeu, a regretté le manager de l’équipe de France, qui intimé à ses joueurs de venir directement aux vestiaires et de remettre le point presse après son commentaire personnel. Tout ce qui avait été inscrit au tableau noir n’a pas été respecté.  Nous avons joué de façon très individualiste alors que nous avions décidé de les ballader sur la largeur avant de prendre les intervalles. Contre un membre du top 4 mondial, c’est rédhibitoire ». « Je crois qu’on s’est vu trop beau après le Kenya, pensait le jeune Valleau. On a joué chacun de notre côté et on est rentré dans un mur ». La France rejouera à 19h00 contre l’Espagne. Pour l’instant, elle est encore dans les clous de la qualification. Mais elle devra absolument gagner contre les Espagnols, et avec une grosse marge, pour aller en quart de finale. Car si après son opposition, le Kenya venait à battre les Anglais, se poserait alors le cas d’une égalité à trois, avec le Kenya et l’Angleterre. Dans ce cas de figure, c’est le goal-average qui sera utilisé pour départager les trois prétendants. Et l’Angleterre, qui a corrigé l’Espagne et largement battu la France, est déjà qualifiée certaine.

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?