Saint-Malo : Les Corsaires à l’abordage

  • Saint-Malo : Les Corsaires à l’abordage
    Saint-Malo : Les Corsaires à l’abordage
Publié le , mis à jour

Les Bretons ont digéré la descente de Fédérale 3 et continuent leur structuration avec la part belle donnée à la jeunesse.

Après une saison en Fédérale 3, soldée par une descente immédiate en Honneur, les Corsaires de Saint-Malo continuent leur structuration. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la descente a été parfaitement digérée par les hommes du président Guy Vilon, qui déclairait dans nos colonnes au moment de la descente ne ressentir aucune amertume au vu de la forme de logique qui découlait de cet échec : « Cette saison au niveau fédéral fut une année pour apprendre. Nous ne l’avons pas mal vécue. Cette saison en Fédérale 3 fut historique pour le club, assènait Guy Vilon, le président. Elle nous a permis de voir tout ce qui nous manque pour nous hisser à ce niveau-là. Cette saison a été un vrai révélateur de nos lacunes. Malgré les défaites et la descente inéluctable, tout le monde au sein du club a apprécié l’expérience. C’était sympa de pouvoir se mesurer à toutes ces très belles équipes. C’était clairement un niveau en dessus de ce que nous pouvions produire même si nous avions plutôt bien fini la saison.» 

Aujourd’hui, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette belle saison à l’étage supérieur a beaucoup servi. Les Malouins ont hissé leur niveau d’exigence et ils ont clairement progressé, dans le sillage de leur nouvel arrivant, Jordi Rougé, engagé au sein du club en début d’exercice pour faire passer un cap aux Bretons. «Nous avions un projet de club, Jordi nous a amené un projet de jeu.» Dans ce projet de club porté par Guy Vilon, la part belle devait être donnée aux jeunes, par qui doit passer, on le pense en Bretagne, le salut du XV corsaire. Guy Vilon reprend :  « Derrière la belle locomotives de Vannes, qui restera chez les professionnels la saison prochaine, le rugby se structure en Bretagne. Notre salut passera par la jeunesse car nous n’avons pas encore un réseau très fort de joueurs en place dans le secteur, même si cela commence à changer.» Et force est de constater que le club a mis en place de belles choses pour parvenir à faire éclore ses jeunes pépites : Jordi Rougé anime, dans un rôle transversal, toute la philosophie rugby au sein du club, de l’école de rugby à l’équipe fanion. Il anime des ateliers techniques au sein d’un centre d’entraînement, actif depuis le début de l’année, qui en plus de former des jeunes rugbymen, forme des adultes responsables avec un accompagnement scolaire et -ou- professionnel suivi.

 

Quid de la Fédérale 3 ?

Bref, tous les voyants sont au vert pour tenir l’objectif du club, qui sera de remonter en Fédérale3 dans un avenir proche. Guy Vilon explique : « Nous venons de terminer notre saison en 32es de finale. Nous ne méritions pas mieux mais j’estime que la saison est réussie pour nous. Honnêtement, en début d’exercice, nous n’en espérions pas tant. Nous manquions encore de structuration pour prétendre à plus. Nous voulons prendre le temps de bien faire les choses pour nous offrir une remontée en Fédérale 3 d’ici peu. Et nous y établir de manière pérenne.» Alors Saint-Malo, future place forte du rugby breton?

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?